USA: les créations d’emplois privés au plus haut depuis juillet

AWP

1 minutes de lecture

Le secteur privé a créé 275’000 nouveaux emplois en avril, dépassant largement les prévisions des analystes qui étaient de 170’000.

Les créations d’emplois dans le secteur privé aux États-Unis ont fortement progressé en avril et atteint leur plus haut niveau depuis juillet, surprenant les analystes, selon les données de l’enquête d’ADP publiée mercredi.

Le secteur privé a créé 275’000 nouveaux emplois, dépassant largement les prévisions des analystes qui étaient de 170’000.

L’enquête mensuelle de la firme de fiches de paie ADP a en outre révisé en hausse le chiffre du mois précédent qui s’inscrit à 151’000 nouvelles embauches au lieu des 129’000 annoncées initialement.

«Avril a affiché une accélération de la croissance après un premier trimestre qui semblait signaler une modération dans la foulée d’une année 2018 de croissance solide», a indiqué Ahu Yildirmaz, vice-président de la cellule d’études d’ADP.

Pour Mark Zandi, économiste de Moody’s Analytics, qui compile les données d’ADP, «le marché de l’emploi tient bon, les entreprises s’efforçant de pourvoir les postes libres». «Le léger ralentissement du début de l’année n’a pas impacté les embauches», mais selon lui, cette vigueur du marché du travail «surévalue l’allure de l’économie». Elle montre toutefois que «l’expansion continue».

Le gouvernement publie vendredi les chiffres officiels de l’emploi pour avril.

Les analystes s’attendent à une stabilité des embauches à un haut niveau avec 200’000 créations d’emplois et un taux de chômage à 3,8%, comme en mars, proche de son plus bas niveau en presque cinquante ans.

Le mois dernier dans le secteur privé, ce sont les entreprises de taille moyenne (entre 50 et 500 salariés) qui ont le plus embauché avec 145’000 créations de postes, suivies par les petites entreprises (77’000) et les grandes firmes (53’000).

Par secteur, celui des services est toujours de loin le plus grand créateur d’emplois avec 223’000 embauches dont 54’000 dans la santé et l’éducation, 53’000 dans l’industrie hôtelière et les loisirs et 59’000 dans les services aux entreprises.

Le secteur de la production de biens a créé 52’000 emplois, dont 5’000 seulement pour l’industrie manufacturière et 49’000 dans le bâtiment tandis que l’exploitation minière et pétrolière a perdu 2’000 postes.

Pour Ian Shepherdson, économiste en chef de Pantheon Macroeconomics, ce bon chiffre d’ADP «est une grosse surprise».

Il a en conséquence relevé sa projection des créations d’emplois officielles, qui doivent être annoncées par l’administration vendredi, à 240’000. «Ce rythme n’est pas soutenable mais cela rappelle, de même que les bons chiffres de la croissance (3,2% en rythme annuel pour le premier trimestre), que l’économie n’a pas souffert du plongeon des marchés boursiers à la fin de l’année dernière», a affirmé cet économiste.

A lire aussi...