Wendel: chiffre d’affaires et valeur de portefeuille en hausse

AWP

1 minutes de lecture

Le chiffre d’affaires semestriel de la société d’investissement progresse de 2,7% à 4,26 milliards d’euros surtout grâce à Bureau Veritas.

La société d’investissement Wendel a annoncé mardi avoir réalisé un chiffre d’affaires en hausse sur le premier semestre, porté principalement par la société d’inspection et de certification Bureau Veritas, ainsi qu’une progression de la valeur de son portefeuille sur la période.

Entre janvier et juin, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 4,26 milliards d’euros en progression de 2,7%, cette augmentation s’expliquant essentiellement par les résultats semestriels solides de Bureau Veritas, dont Wendel détient environ 36% du capital.

«Nous sommes très satisfaits que Bureau Veritas ait confirmé une croissance aussi solide pour l’ensemble de l’année avec une amélioration de la marge de surcroît et une solide génération de trésorerie disponible», a salué André François-Poncet, président du directoire de Wendel, lors d’une conférence téléphonique.

Indicateur essentiel pour les sociétés d’investissement, l’actif net réévalué (ANR), qui représente la valeur estimée des sociétés comprises dans un portefeuille, s’est établi à 165,4 euros au 30 juin, en hausse de 12,2% depuis le 31 décembre dernier.

Parmi les mouvements significatifs de ce premier semestre, le groupe Wendel a cédé sur la période la quasi-totalité de ses titres Saint-Gobain -le «reliquat d’une longue histoire», a souligné M. François-Poncet- empochant au total 468 millions d’euros.

En février, le groupe a également lancé la vente de 40% de sa participation dans Allied Universal, leader des services de sécurité en Amérique du nord, pour un montant de 350 millions de dollars (environ 314 millions d’euros). La conclusion de cette transaction devrait intervenir au troisième trimestre, a précisé Wendel dans son communiqué.

Au total, l’ensemble des cessions annoncées et réalisées depuis le début de l’année doivent rapporter 808 millions d’euros au groupe d’investissement français.

Parallèlement, Wendel a investi 423 millions d’euros notamment dans trois des entreprises de son portefeuille, en particulier dans Cromology, spécialiste de la peinture décorative, qui a bénéficié d’une injection de 125 millions d’euros pour réduire sa dette et se transformer après avoir renégocié sa dette financière.

Forte de ses liquidités, la société d’investissement a confirmé son intention d’investir significativement au cours de l’année.

«Nous cherchons à investir entre 200 et 600 millions d’euros de capital par entreprise ce qui veut dire implicitement une valeur entreprise comprise -selon les métiers et la capacité de mettre de la dette dessus- entre 1 et 2 milliards d’euros», a déclaré Bernard Gautier, directeur adjoint de Wendel, précisant que le groupe souhaitait «être en contrôle avec une forte majorité».

A lire aussi...