Wendel cède ses parts dans Allied Universal

AWP

1 minutes de lecture

«Cette opération donne au groupe des moyens supplémentaires pour développer son portefeuille sur le long», s’est félicité André François-Poncet, président du directoire de Wendel.

La société d’investissement Wendel a annoncé jeudi qu’elle allait céder 40% de sa participation dans Allied Universal, leader des services de sécurité en Amérique du nord, à la Caisse de dépôt de placement du Québec (CDPQ) pour un montant d’environ 350 millions de dollars (presque autant en francs).

«Cette opération donne à Wendel des moyens supplémentaires pour développer son portefeuille sur le long terme et rechercher de nouveaux actifs de qualité», s’est félicité André François-Poncet, président du directoire de Wendel, qui conserve 18% dans Allied Universal, valorisé ainsi à plus de 7 milliards de dollars.

La CDPQ s’est parallèlement engagée à investir jusqu’à environ 400 millions de dollars en fonds propres pour soutenir la stratégie de croissance de d’Allied Universal, dont il deviendra ainsi l’actionnaire détenant le pourcentage le plus élevé du capital.

Allied Universal continuera néanmoins d’être détenu majoritairement par ses actionnaires existants, parmi lesquels Wendel, Warburg Pincus et les dirigeants actuels, dont les représentants resteront majoritaires au sein de son conseil d’administration, précise le communiqué de Wendel qui annonce que la transaction, supérieure à l’investissement initial du groupe, sera finalisée au troisième trimestre 2019.

«L’approche de long terme de CDPQ est en adéquation avec notre stratégie visant à poursuivre la croissance d’Allied Universal dans les services de sécurité et les solutions technologiques associées», a pour sa part déclaré Steve Jones, le patron d’Allied Universal.

Wendel avait acquis AlliedBarton pour environ 1,68 milliard de dollars en décembre 2015. Il avait investi environ 687 millions de dollars en fonds propres aux côtés du management d’AlliedBarton, de manière à détenir environ 95% du capital de la société.

En 2016, Allied Barton avait fusionné avec Universal Services of America, détenue par Warburg Pincus, pour devenir Allied Universal. À l’issue de cette transaction, en échange de ses parts dans le capital d’Allied Barton, Wendel avait reçu environ 33% des actions d’Allied Universal et 388 millions de dollars en numéraire.

Allied Universal, qui fournit des services de sécurité technologiques et humains, réalise un chiffre d’affaires moyen supérieur à 7 milliards de dollars et emploie plus de 210’000 personnes sur 38’000 sites clients.

A lire aussi...