PIB Suisse: prévisions du Credit Suisse maintenues à 3,5% pour 2021

Franziska Fischer, Credit Suisse

1 minutes de lecture

Avec une contraction annuelle de 2,9% en 2020, le choc pandémique s'est avéré moins grave que prévu et relativement modeste en comparaison internationale.

Stagnation mais pas de contraction au quatrième trimestre 2020

Après une contraction historique de -7,2% (révisée à la baisse par rapport à -7%) pendant le verrouillage au deuxième trimestre 2020, l'économie suisse s'est redressée à un rythme sans précédent de 7,6% (révisé à la hausse par rapport à 7,2%) au troisième trimestre 2020 après la levée des restrictions. La deuxième vague de COVID-19 et les nouvelles mesures de confinement ont maintenant ralenti cette reprise. Toutefois, avec une petite augmentation du PIB de 0,3% en glissement trimestriel au quatrième trimestre 2020, la reprise ne s'est pas arrêtée mais s'est simplement ralentie. En supposant qu'un rebond s'installera au deuxième trimestre 2021, cela signifie que l'économie suisse n'est pas tombée en récession avec la deuxième vague de virus. En termes corrigés des variations saisonnières et du calendrier, la contraction du PIB pour l'ensemble de l'année 2020 s'élève à -2,9%, soit une ampleur similaire à celle de 2009 lors de la grande crise financière (-2,1%).

La résilience relative en 2020 confirme les perspectives positives pour 2021

La chute annuelle du PIB de 2,9% est moins grave que notre dernière prévision de -3,2%. Ceci malgré le fait que nous avions déjà révisé ce chiffre à la hausse, de -4% (prévision de juin), et que nous avons été plus optimistes que la plupart des autres institutions. En particulier, les prévisions initiales du Fonds monétaire international (FMI), du Seco et de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) d'une chute du PIB de l'ordre de -6% à -7,7% surestimaient considérablement l'impact négatif des mesures d'immobilisation et sous-estimaient l'ampleur de la reprise de l'été. Les récentes orientations du gouvernement fédéral indiquent qu'une sortie progressive du second confinement devrait encore commencer au premier trimestre 2021. Si l'on se fie à l'été dernier, la reprise qui s'ensuivra devrait être rapide et forte. Nous maintenons donc nos prévisions actuelles pour 2021 à 3,5%. Toutefois, nous surveillerons de près l'impact des mesures de confinement au premier trimestre 2021 au cours des prochaines semaines et nous publierons nos prévisions actualisées avec le «Monitor Switzerland» le 16 mars 2021.

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.

 

A lire aussi...