L’euro se reprend face au dollar affecté par la décision de Trump

AWP

1 minutes de lecture

Les cambistes évaluaient les conséquences commerciales de droits de douane que l’administration Trump veut imposer sur l’acier et l’aluminium.

Le dollar reculait jeudi face à l’euro, faisant une pause après avoir fortement progressé ces derniers jours alors que les cambistes évaluaient les conséquences commerciales de droits de douane que l’administration Trump veut imposer sur l’acier et l’aluminium.

Vers 20h00 GMT (21h00 à Paris), l’euro valait 1,2248 dollar contre 1,2194 dollar mercredi soir.

La monnaie unique européenne se reprenait également face à la devise japonaise, à 130,11 yens contre 130,08 yens mercredi soir, après être tombée vers 19H10 GMT à 129,76 yens, son plus bas niveau depuis mi-septembre 2017.

Le billet vert reculait face à la monnaie nipponne, à 106,23 yens contre 106,68 yens la veille.

La devise américaine perdait un peu de terrain jeudi après avoir atteint mercredi un plus haut à la clôture face à l’euro depuis la mi-janvier.

Elle était aussi affaiblie après que le président américain Donald Trump a signalé jeudi qu’il annoncerait la semaine prochaine l’imposition de droits de douane de 25% sur l’acier et 10% sur l’aluminium, au risque de provoquer une guerre commerciale.

L’Union européenne a annoncé son intention de «réagir fermement» à ces annonces, le Canada estimant de son côté qu’une taxe sur l’acier serait «inacceptable».

«Ces nouvelles n’aident pas le dollar, tout comme la décision il y a quelques semaines d’imposer des sanctions douanières sur les machines à laver et les panneaux solaires», a estimé Eric Viloria de Wells Fargo.

Mais «il est encore un peu tôt pour juger de l’impact réel de ces mesures» sur la devise américaine, a-t-il ajouté.

Les cambistes ont par ailleurs peu réagi à la deuxième audition au Congrès du nouveau président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell.

«Les commentaires ont été largement les mêmes que mardi», a indiqué M Viloria.

Lors de sa première audition, les propos très optimistes de M. Powell sur la croissance et l’inflation avaient «alimenté les spéculations sur la possibilité de voir la Fed relever ses taux d’intérêt quatre fois cette année», a rappelé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

La hausse des taux d’intérêt américains rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs.

Mais selon certains courtiers, l’euro recevait aussi jeudi un coup de pouce d’informations de presse selon lesquelles la Banque centrale européenne (BCE) pourrait effacer certains éléments de langage accommodant du communiqué qui accompagnera sa décision monétaire de la semaine prochaine.

La monnaie chinoise a terminé en baisse face au billet vert, à 6,3582 yuans pour un dollar à 15h30 GMT contre 6,3311 yuans mercredi à la même heure.

L’once d’or a fini à 1.307,75 dollars au fixing du soir contre 1.317,85 dollars mercredi.

Vers 20h00 GMT, le bitcoin valait 10.896,00 dollars contre 10.538,02 dollars mercredi vers 22h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...