L’euro reprend des couleurs face au dollar

AWP

1 minutes de lecture

Les cambistes sont partagés à la veille de l’audition du nouveau président de la Fed.

L’euro montait un peu face au dollar lundi, dans un marché attentiste avant l’intervention mardi du nouveau président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell devant le Congrès.

Vers 20h00 GMT (21h00 HEC), l’euro valait 1,2311 dollar contre 1,2295 dollar vendredi vers 22h00 GMT.

La monnaie unique européenne gagnait également un peu de terrain face à la devise japonaise, à 131,70 yens pour un euro contre 131,41 yens vendredi soir.

Le billet vert avançait face à la monnaie nipponne, à 106,98 yens pour un dollar contre 106,89 yens vendredi soir.

«La semaine débute avec un dollar sur la défensive avant le premier discours public du nouveau président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell», a observé Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

Le successeur de Janet Yellen sera auditionné devant un comité de la Chambre des Représentants mardi puis du Sénat jeudi.

«On assiste à quelques mouvements de portefeuilles» à la veille de cette audition, a noté Mazen Issa de TD Securities.

«De toute évidence, l’objectif de M. Powell sera de s’inscrire dans la continuité et de garder le ton confiant de la Fed ces dernières semaines afin de s’assurer de ne pas déclencher un pic de volatilité sur les marchés», a estimé M. Anthis.

Vendredi, le billet vert avait progressé après la publication d’un rapport bi-annuel sur la politique monétaire, la Fed ayant dressé un bilan optimiste de l’économie du pays. Elle a aussi noté que la croissance du salaire horaire était jusqu’à présent restée modérée.

Mais pour que le dollar parvienne à repartir à la hausse, il faudrait que M. Powell soit vraiment plus confiant que le discours de la Fed ces dernières semaines, a estimé Lee Hardman, analyste chez MUFG.

«Les investisseurs se servent de la baisse des taux d’intérêt et d’une longue liste d’événements cette semaine comme excuse pour prendre leurs profits», a quant à lui estimé Omer Esiner de Commonwealth FX.

En attendant, l’euro se trouvait un peu lesté lundi par des propos jugés prudents du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, ont relevé des analystes.

Lors d’une audition devant le Parlement européen, M. Draghi a déclaré qu’en dépit d’une bonne conjoncture en zone euro, «l’évolution de l’inflation reste fondamentalement conditionnée à un large stimulus monétaire fourni par l’ensemble» des mesures monétaires de l’institution.

La monnaie chinoise a terminé en hausse face au billet vert, à 6,3161 yuans pour un dollar à 15h30 GMT contre 6,3372 yuans vendredi à 15h25 GMT.

L’once d’or a fini à 1.333,50 dollars au fixing du matin, contre 1.327,95 dollars vendredi au fixing du soir.

Vers 20h00 GMT, le bitcoin valait 10.231,67 dollars contre 9.920,00 dollars vendredi vers 22h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...