Les commentaires de la BCE portent l’euro face au dollar

AWP

1 minutes de lecture

Vers 20h30 GMT (21h30 HEC), l’euro valait 1,2327 dollar contre 1,2284 dollar mercredi soir.

L’euro gagnait du terrain jeudi face au dollar, le compte-rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE) venant contrebalancer celui de la Réserve fédérale (Fed) dans un marché enclin au risque.

Vers 20h30 GMT (21h30 HEC), l’euro valait 1,2327 dollar contre 1,2284 dollar mercredi vers 22h00 GMT.

L’euro baissait en revanche face à la devise japonaise, à 131,53 yens contre 132,39 yens mercredi soir.

Le billet vert reculait lui aussi face à la monnaie nipponne, à 106,70 yens contre 107,78 yens la veille.

Selon le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire publié jeudi, la Banque centrale européenne est apparue divisée en janvier sur le moment idéal pour amorcer un retrait de son soutien massif à l’économie.

Certains membres du conseil des gouverneurs ont notamment prôné l’abandon, dans le discours de l’institution, de la possibilité de renforcer «si nécessaire» les vastes rachats de dette pratiqués depuis 2015.

«Même si au final ils ont décidé que ce n’était pas encore le moment», ce geste vers un durcissement de la politique monétaire «représente un signal de nature à faire monter l’euro», a remarqué Sireen Harajli de Mizuho.

Le dollar de son côté a profité en début de séance de l’optimisme de la banque centrale américaine pour monter à son plus haut niveau en 10 jours face aux grandes devises, mais il s’est ensuite replié.

Dans le compte-rendu de la rencontre du Comité de politique monétaire de la Fed publié mercredi, ses responsables ont mis en avant la vigueur de l’économie américaine et suggéré que l’institution était disposée à relever ses taux plusieurs fois cette année.

Les indicateurs du jour étaient par ailleurs plutôt encourageants, entre la baisse de inscriptions hebdomadaires au chômage et la progression de l’indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis, baromètre de la conjoncture, en janvier.

Mais «le marché des changes a suivi la tendance du marché des actions, le dollar étant délaissé au profit de devises jugées plus risquées» comme le dollar australien, a avancé Kathy Lien de BK Asset Management.

De plus, le dollar reste comme depuis plusieurs mois pénalisé par le fait que les investisseurs anticipent le resserrement à venir de la politique monétaire d’autres grandes banques centrales quand le durcissement en cours de celle de la Fed est déjà plus ou moins intégré, a fait valoir Mme Harajli.

Vers 20h30 GMT, la monnaie chinoise reculait face au billet vert, à 6,3527 yuans pour un dollar, contre 6,3376 yuans mercredi soir.

L’or s’échangeait pour 1.328,50 dollars l’once, contre 1.330,50 dollars au fixing de mardi soir.

Le bitcoin valait 9.992,00 dollars contre 10.286,84 dollars mercredi vers 22h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...