Jerome Powell doute de la poursuite de la hausse des salaires

AWP

1 minute de lecture

«Les statistiques tendent à masquer d’importantes disparités au niveau des revenus, des races et des zones géographiques», a regretté le président de la Fed.


© Keystone

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell a exprimé des doutes lundi sur le fait que la hausse des salaires des moins favorisés, observée récemment aux Etats-Unis, puisse se poursuivre.

Dans un discours à Washington prononcé à l’occasion de la remise d’un prix, M. Powell a noté que «même s’il y a eu des avancées récemment dans la croissance des salaires, les basses rémunérations ont augmenté très lentement ces dernières décennies».

La productivité, élément clé de la croissance permettant une hausse du niveau de vie, «a progressé ces derniers mois après plusieurs années de croissance très lente, mais il n’est pas évident que cette tendance se poursuive», a affirmé M. Powell.

Il a ajouté que «les bénéfices de la solide économie et de la santé du système financier n’avaient pas touché tous les Américains».

«Les statistiques tendent à masquer d’importantes disparités au niveau des revenus, des races et des zones géographiques», a-t-il encore regretté.

La productivité aux Etats-Unis a ralenti au troisième trimestre après un deuxième trimestre particulièrement soutenu, selon une première estimation du département du Travail publiée en novembre et qui devrait être révisée jeudi.

De juillet à septembre, la productivité a progressé de 2,2%, après 2,9% au deuxième trimestre, qui était la meilleure cadence enregistrée depuis le premier trimestre 2015.

Quant aux salaires, ils avaient enregistré en octobre une hausse de 3,1% sur un an, un rythme supérieur à l’inflation et le plus rapide depuis avril 2009. Mais sur un mois, la hausse restait inférieure à 0,2%.

Le gouvernement doit publier vendredi ses chiffres de l’emploi et d’évolution du salaire horaire pour novembre.

A lire aussi...