Commentaire hebdomadaire sur les marchés – Exane Derivatives

Florian Roger, Exane Derivatives

1 minutes de lecture

Les investisseurs internationaux ne se positionnent plus sur une dislocation de la zone euro.

TAKEAWAYS
  1. Le marché actions est confronté à deux forces contraires: des enquêtes de climat des affaires qui rebondissent plus fortement qu’attendu (en Europe) et un regain de l’épidémie (aux Etats-Unis)
  2. La ré-accélération de la circulation du virus aux Etats-Unis l’a emporté et a provoqué un repli du marché la semaine passée. Le regain de l’épidémie risque d’altérer 1/ le redémarrage de l’activité dans certains Etats américains 2/la reprise des transports nationaux et internationaux aux/vers les Etats-Unis. Les valeurs travel & Leisure ont fortement corrigé
  3. Le respect d’un confinement plus strict en Europe continentale permet que la dynamique sanitaire soit aujourd’hui plus rassurante dans le vieux continent. La dégradation de la situation aux Etats-Unis ravive néanmoins le spectre d’une seconde vague dans l’ensemble du monde développé. Les avancées médicales deviennent de ce fait encore plus cruciales
  4. Dans ce mouvement de prises de profits sur les actifs risqués, le spread entre les taux 10 ans italien et allemand ne s’est pas écarté. Les taux italiens ont baissé sur la semaine
  5. Cela suggère que les investisseurs internationaux ne se positionnent plus sur une dislocation de la zone euro, grâce à la surliquidité injectée dans le système bancaire et au policy mix européen jugé dorénavant puissant et crédible 
  6. Cette situation peut permettre aux primes de risque dans la sphère fixed income européenne de continuer à se compresser 
  7. L’or accentue sa tendance haussière, porté par les craintes de deuxième vague de Covid-19 et par la perspective de nouveaux plans de relance budgétaire, impliquant in fine davantage de monétisation de dette publique
FOCUS
Deux forces contraires

Au sein du G7, le nombre de nouveaux cas journaliers connaît une hausse significative aux Etats-Unis et dans une moindre mesure en Allemagne et au Japon.

Nombre de nouveaux cas journaliers de COVID-19 au sein des pays du G7 pour 10’000 habitants

Une deuxième vague constituerait naturellement un black swan et briserait le scénario de reprise économique. Si tel n'est pas le cas, l’amélioration de l’activité va s’amplifier. Les PMI de juin sont ressortis largement au-delà des attentes et plaident pour des révisions positives de croissance pour le T3 2020 et pour 2021. Ce contexte est favorable à une surperformance des valeurs cycliques à court terme

Enquêtes PMI

Il est prématuré d’extrapoler le cas américain à l’ensemble du monde développé et de conclure qu’une seconde vague de Covid-19 est en train de déferler sur le monde car les stratégies sanitaires sont complètement différentes en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Nous continuons donc de privilégier un biais cyclique européen, respectant la séquence de développement de la maladie pour l’exposition sectorielle. Cette logique, présente dans la liste Exane robust cyclical, lui permet de continuer de créer de l’alpha.
 

A lire aussi...