Tensions monétaires: Powell tente de rassurer les marchés

AWP

1 minutes de lecture

Les interventions d’urgence sur le marché de la dette à très court terme mardi et mercredi «n’ont aucune implication pour l’économie ou la politique monétaire».

Le patron de la Banque centrale américaine (Fed) a tenté de rassurer en assurant que les interventions d’urgence de son institution sur le marché de la dette à très court terme mardi et mercredi n’avaient d’incidence ni sur l’économie ni sur la politique monétaire.

«Bien que ces problèmes soient importants pour le fonctionnement du marché et ses participants, elles n’ont aucune implication pour l’économie ou la politique monétaire», a dit Jerome Powell mercredi au cours d’une conférence de presse.

Il a annoncé plusieurs mesures pour améliorer la liquidité sur ce marché monétaire crucial où banques et entreprises empruntent au jour le jour.

M. Powell a estimé que les interventions de la branche new-yorkaise de la Fed ont été «couronnées de succès» assurant que la Fed «disposait des outils nécessaires pour faire face aux tensions».

«Nous n’hésiterons pas à les utiliser», a-t-il affirmé.

M. Powell a également indiqué que la Banque centrale pourrait éventuellement reprendre plus tôt que prévu son programme d’achat de titres pour aider à desserrer un peu plus les taux.

La Fed avait déjà décidé fin juillet de cesser de réduire son bilan, qui avait gonflé exponentiellement dans le sillage de la crise financière de 2008 quand elle injectait des sommes énormes dans l’économie américaine pour la redresser, en même temps qu’elle avait annoncé sa première baisse des taux en une décennie.

Mercredi, elle les a abaissé une nouvelle fois d’un quart de point de pourcentage (0,25%).