USA: la production industrielle rebondit fortement en août

AWP

1 minutes de lecture

Plus forte hausse depuis un an à 0,6%, alors que les analystes tablaient sur seulement 0,1%.

La production industrielle aux Etats-Unis a accéléré en août, signant avec +0,6% sa plus forte hausse depuis un an, une statistique qui dépasse largement les attentes des analystes, selon les chiffres de la Réserve fédérale (Fed) publiés mardi.

Les analystes tablaient sur une hausse de 0,1%.

Cette progression de la production industrielle s’explique notamment par un rebond de la production manufacturière à +0,5% au lieu de -0,4% le mois d’avant. La production minière et pétrolière a aussi fortement rebondi à +1,4% le mois dernier contre -1,5% en juillet.

La Fed a en outre révisé en légère hausse l’évolution de la production industrielle en juillet à -0,1% au lieu de -0,2% précédemment estimé.

Les Etats-Unis sont en plein bras de fer commercial avec la Chine ce qui a conduit à rendre les investissements industriels incertains et handicapé les commandes, faisant tomber la production manufacturière dans le rouge au printemps et en juillet.

Sur un an, la performance de l’industrie manufacturière, qui représente moins de 10% du PIB américain mais dont le ralentissement est souvent considéré comme le signe avant-coureur d’une récession, reste négative à -0,4%.

L’ensemble de la production industrielle, y compris l’exploitation minière et les services d’utilité publique (électricité, eau), n’a avancé que de 0,4% sur un an. «En un mot, c’est super, mais cela ne va durer», a assuré Ian Shepherdson économiste à Pantheon Macro Economics.

La production a notamment été dopée par un facteur non-récurrent, selon lui, le rebond de l’extraction pétrolière.

«Le secteur manufacturier est en récession et il n’a pas de répit en vue», ajoute cet économiste.

«L’affaissement initial était dû au ralentissement cyclique en Chine mais la guerre commerciale maintenant est le problème clé du secteur», ajoute M. Shepherdson qui ne croit pas qu’un accord puisse être atteint avant les élections présidentielles américaines.

Des discussions doivent se tenir cette semaine alors qu’un vice-ministre chinois des Finances doit se rendre mercredi en visite aux Etats-Unis afin de préparer les négociations commerciales bilatérales prévues début octobre.