Le nickel au plus haut en 5 ans après une décision indonésienne

AWP

1 minutes de lecture

Jakarta avance de deux ans sont interdiction d’exporter du nickel brut. Le cours grimpe à 18’850 dollars la tonne.

Le prix du nickel a atteint lundi un plus haut en cinq ans après la décision de l’Indonésie d’interdire l’exportation de nickel brut à partir du 1er janvier, deux ans avant la date initialement prévue.

Vers 08H00 GMT (10H00 HEC), le cours du nickel pour livraison en trois mois a atteint les 18’850 dollars la tonne, soit un niveau plus vu depuis septembre 2014.

Bien que l’interdiction, initialement prévue en 2022, avait «déjà fait parler d’elle avec des rumeurs d’échéance anticipée (...) les investisseurs ont encore peur que le marché ne soit sous-approvisionné dans les prochaines années», a relevé Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank.

«Nous avons signé un décret (...) qui revient essentiellement à mettre fin aux incitations à exporter du nickel pour les usines», a indiqué Bambang Gatot Ariyono, directeur général des minerais et charbon au ministère lors d’une conférence de presse lundi.

Le pays, premier pays producteur de nickel avec près de 560’000 tonnes de métal en 2018, selon un rapport de l’Institut géologique américain, souhaite voir plus de nickel transformé sur son territoire, d’autant plus qu’il cherche à développer une filière de production de véhicules électriques, dont les batteries sont consommatrice de ce métal.

Mais pour Warren Patterson, analyste chez ING, «les capacités indonésiennes en termes de fonderies ne sont pas encore suffisantes pour transformer tout le minerai produit par le pays», expliquant ainsi les craintes des investisseurs.

Le nickel est communément utilisé pour produire de l’acier inoxydable et des pièces de monnaies, mais entre aussi dans la fabrication de batteries rechargeables.

Le métal gris avait atteint un plus haut en 16 mois début août, porté par les rumeurs qui circulaient déjà d’une interdiction plus précoce que prévu.

Vers 13H40 GMT (15H40 HEC), le nickel pour livraison dans trois mois valait 18’200 dollars la tonne sur le London Metal Exchange, soit une hausse de 1,68% par rapport à vendredi.