L’euro profite de propos sur une future hausse des taux d’intérêt

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,2356 dollar vers 21h, contre 1,2321 dollar lundi soir.

L’euro grimpait mardi face au dollar après des commentaires d’un membre de la Banque centrale européenne (BCE) sur une prochaine hausse des taux d’intérêt, malgré un recadrage de l’institution de Francfort peu après.

Vers 19h00 GMT (21h00 heure de Paris), l’euro valait 1,2356 dollar, contre 1,2321 dollar lundi vers 21h00 GMT.

La monnaie unique européenne montait aussi face à la devise japonaise à 132,47 yens, contre 131,54 yens lundi soir.

Le billet vert progressait aussi face à la monnaie nipponne à 107,21 yens, contre 106,77 yens la veille au soir.

Gouverneur de la banque d’Autriche et membre du conseil des gouverneurs de la BCE, «Ewald Nowotny a fait (mardi) des commentaires sur une possible hausse du taux de dépôt de la BCE comme première étape à un durcissement de la politique monétaire» via un relèvement des taux d’intérêt, a indiqué Omer Esiner de Commonwealth FX.

Le niveau du taux de dépôt dont les banques doivent s’acquitter pour déposer leurs liquidités auprès de la banque centrale est l’un des instruments de politique monétaire dont dispose la BCE avec le taux d’intérêt directeur, actuellement à zéro.

«Mais l’euro a ensuite perdu une partie de ses gains quand un porte-parole (de la BCE) a indiqué que ces déclarations n’engageaient pas l’institution», a ajouté M. Esiner.

Les hausses de taux d’intérêt de l’institution rendraient l’euro plus rémunérateur et donc plus attractif, d’où ces achats par anticipation.

Plus tôt dans la journée, le dollar a peu réagi à un discours apaisant du président chinois Xi Xinping, promettant une «nouvelle phase» d’ouverture de l’économie chinoise, avec notamment une baisse «considérable» dès cette année des taxes sur les importations d’automobiles.

«Les relations commerciales pourraient facilement se tendre de nouveau» entre les Etats-Unis et la Chine, a averti Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.

De plus, le dollar restait «sujet aux craintes que le différend commercial entre Washington et Pékin puisse peser sur la croissance américaine et conduire la banque centrale américaine (Fed) à relever ses taux à un rythme plus lent» qu’anticipé, ont affirmé les analystes de Western Union.

Après l’annonce mardi d’une hausse plus élevée que prévu de 0,3% des prix à la production (PPI) américains pour mars, les courtiers attendaient surtout la publication mercredi de l’indice américain des prix à la consommation (CPI).

«Le dollar pourrait connaître de vraies difficultés si les chiffres pointent un niveau de prix plus faible qu’attendu», a averti M. Razaqzada, un tel scénario pouvant encourager la Fed à augmenter ses taux moins rapidement.

Actuellement, les analystes tablent sur une inflation sur un an à 2,4% en mars.

Mercredi, la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed) ayant abouti à sa première hausse de taux de l’année sera également surveillée.

Hausse de l’or et du bitcoin

A 15h30 GMT, la monnaie chinoise a fini à 6,2832 yuans pour un dollar contre 6,3070 yuans pour un dollar lundi.

Vers 19h00 GMT, l’or valait 1’341,22 dollars contre 1’336,35 dollars la veille à 21h00 GMT.

Le bitcoin valait 6’838,95 dollars, contre 6’662,14 dollars lundi soir, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...