L’euro se replie face à un dollar revigoré par Wall Street

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne était nettement sous 1,23 dollar vers 21h contre 1,2302 dollar lundi soir.

L’euro, fragilisé par un indicateur sans éclat, perdait du terrain mardi face à un dollar qui a repris de la vigueur à l’ouverture du marché boursier à New York.

Vers 19h00 GMT (21h00 heure de Paris), l’euro valait 1,2268 dollar contre 1,2302 dollar lundi vers 21h00 GMT.

La monnaie unique européenne montait face à la devise japonaise à 130,71 yens contre 130,27 yens lundi à 21h00 GMT.

Le billet vert progressait lui aussi face à la monnaie nipponne à 106,54 yens, contre 105,89 yens la veille au soir.

La monnaie américaine, en léger repli en début de journée, s’est nettement redressée peu avant le début de la séance à Wall Street.

«Le dollar a clairement profité du retour d’un certain appétit pour le risque, qui a fait monter les actions et surtout les rendements sur le marché obligataire américain», a souligné Boris Schlossberg de BK Asset Management.

Mais les cambistes attendent surtout selon lui la publication vendredi du rapport mensuel sur l’emploi américain.

Si ce document, qui donnera aussi des indications sur le niveau des salaires et par ricochet sur l’inflation, «se montre conforme aux attentes ou meilleur qu’attendu, cela confortera l’idée que la banque centrale américaine (Fed) devrait continuer à remonter ses taux d’intérêt dans les prochains mois», a-t-il souligné. Une perspective de nature à faire monter le billet vert.

Toutefois, a nuancé Fawad Razaqzada de Forex.com, «en ce moment, les attentes concernant un futur resserrement monétaire de la Fed sont contrebalancées par les pressions politiques continues et les incertitudes d’une guerre commerciale».

La Chine a notamment mis ses menaces à exécution lundi en déclenchant des mesures punitives contre 128 produits américains, en réponse à l’annonce par Donald Trump de droits de douane sur l’acier et l’aluminium importés aux Etats-Unis.

«Dans le même temps en Europe, les données économiques ne sont pas mauvaises mais ne signalent clairement pas une remontée de l’inflation», a relevé M. Schlossberg. «Cela semble indiquer que si la banque centrale européenne envisage de réduire son programme de soutien à l’économie, elle ne va probablement pas commencer de sitôt à relever ses taux.»

Mardi, l’indice PMI du cabinet Markit a montré que la croissance du secteur manufacturier avait de nouveau ralenti en mars en zone euro, s’établissant à son plus faible niveau depuis un an.

Mercredi, les investisseurs surveilleront la publication de chiffres sur l’inflation dans les pays de la zone en mars.

Vers 15h30 GMT, la monnaie chinoise finissait à 6,2899 yuans pour un dollar, contre 6,2804 yuans pour un dollar lundi vers 15h30 GMT.

Vers 19h00 GMT, l’or valait 1.332,66 dollars contre 1.325,85 au fixing de jeudi.

Le bitcoin valait 7.484,64 dollars, contre 6.937,38 dollars lundi à 21h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.
 

A lire aussi...