Banques cantonales et Raiffeisen grandes gagnantes en 2019

AWP

1 minutes de lecture

Les établissements cantonaux affichent un bond de 4,4% des bilans et le groupe Raiffeisen une progression de 10,2%, rapporte la BNS.

Les établissements cantonaux et les banques Raiffeisen sont les grandes gagnantes de 2019, selon un rapport de la Banque nationale suisse (BNS) publié jeudi. De leur côté, les banques cotées et les banquiers privés ont perdu du terrain.

Sur un total des bilans des banques résidentes de 3317,6 milliards de francs (+2,9%), les établissements cantonaux affichent un bond de 4,4% ou 26,4 milliards de francs et le groupe Raiffeisen une progression de 10,2% ou 23,0 milliards.

Les banques cotées en Bourse ont elles vu la somme agrégée de leur bilan se contracter de 2,2% ou 5 milliards de francs, tandis que les banquiers privés accusent un recul de 9% ou 0,6 milliard de francs.

En ce qui concerne les grandes banques, elles naviguent dans le positif pour le même indicateur, mais de manière beaucoup plus modeste, la progression étant de 1,3% ou 19,9 milliards de francs.

Côté créances hypothécaires en comptes suisses, ce sont une fois encore les banques cantonales qui se sont distinguées, marquées par un bond de 4,2% ou 15,7 milliards de francs.

Mesurées au niveau cantonal selon le lieu du gage, Zurich se classe en tête des créances hypothécaires (18,9%), devant Berne (10,4%), l’Argovie (8,6%), et Vaud (8,5%), premier canton romand, en 4e position.

Dans leur totalité, les effectifs des banques suisses (106’084 équivalents plein temps, EPT) ont diminué de 1130 en Suisse et de 175 à l’étranger.

Cette baisse s’explique en grande partie par le fait que «les grandes banques ont transféré certains postes à des unités de leur groupe qui n’entrent pas dans la statistique bancaire», explique le communiqué. Là encore, les banques cantonales décrochent la palme d’or de l’emploi avec 228 EPT.

Le part des femmes travaillant dans le secteur bancaire suisse est en légère progression, à 40%, contre 39,5% en 2018, confirmant la tendance de ces dernières années, remarque l’Association patronale Employeurs Banques.

En 2018, la Suisse comptait encore deux banques de plus qu’en 2019 avec 246 établissements, contre 248 respectivement.

A lire aussi...