Le marché de la dette se détend légèrement

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne est monté à 0,735% contre 0,706% vendredi à la clôture du marché secondaire.

Les taux d’emprunt en zone euro se sont légèrement retendus lundi après avoir nettement baissé vendredi, dans le sillage des rendements américains, qui avaient profité d’un répit dans les craintes inflationnistes.

L’attentisme prédominait toutefois sur le marché en l’absence des investisseurs américains et chinois en raison d’un jour férié aux Etats-Unis et du Nouvel an lunaire.

«Nous assistons à une petite correction du mouvement qui a eu lieu en fin de semaine dernière, les rendements repartant en légère hausse» ce lundi, a observé auprès de l’AFP Cyril Regnat, un stratégiste obligataire de Natixis.

Par ailleurs, nous constatons «un peu de fragilité du côté du taux italien», dont le mouvement de tension était plus prononcé, a-t-il complété.

«Nous pouvons penser que les élections sont derrière tout ça avec un écart de taux par rapport au taux allemand (le «Bund», qui fait référence), au-dessus des 130 points de base, un niveau un peu plus en ligne avec le risque électoral réel», a expliqué M. Regnat.

«Cela peut continuer dans les prochains jours parce que le risque est tout de même relativement important que les discussions en vue de former une coalition post-résultats (électoraux du 4 mars) soient relativement longues», a-t-il poursuivi.

En outre, selon lui, l’annonce d’une adjudication espagnole à trente ans ce lundi contribuait également à peser un peu sur le marché.

Alors que les craintes d’une brutale remontée des taux liée à une progression de l’inflation ont inquiété le marché dernièrement, entraînant en particulier une nette tension des rendements américains, la situation semblait se stabiliser outre-Atlantique.

«Le marché a compris que si l’inflation augmentait, celle-ci ne serait pas forcément déstabilisante», a relevé M. Regnat.

A 18h00 (17h00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne est monté à 0,735% contre 0,706% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France s’est aussi légèrement tendu, à 0,992% contre 0,953%.

Le mouvement de tension a été plus prononcé pour l’Italie, à 2,043% contre 1,985%, tout comme pour l’Espagne, à 1,511% contre 1,461%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique est remonté à 1,602% contre 1,581%.

Le marché américain était pour sa part fermé en raison d’un jour férié («journée des présidents»).

A lire aussi...