Bourses européennes divisées après les discours accommodants des banques centrales

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,11%.

Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé jeudi, partagées entre discours accommodants des banquiers centraux et tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

A Paris, où le CAC 40 a terminé à l’équilibre (+0,01%), «le marché a connu une hausse brutale et rapide grâce aux discours accommodants des banquiers centraux et à la perspective d’un accord entre les États-Unis et le Mexique. Mais depuis mercredi il est entré dans une phase de digestion», a résumé à l’AFP Guillaume Garabédian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

«L’espoir d’un accord entre les États-Unis et la Chine ou au moins une reprise des négociations entre eux» tire néanmoins le marché vers le haut, a-t-il estimé.

En outre, «les investisseurs espèrent que la pression du président américain Donald Trump sur la Banque centrale porte des fruits et que la Fed baisse les taux dès la semaine prochaine», note Jochen Stanzl, analyste chez AxiTrader. Ces dernières semaines en effet, plusieurs indicateurs semblent décrire un ralentissement de l’économie américaine qui pourrait justifier une baisse de taux afin de soutenir l’activité.

A Wall Street, les indices progressaient à la mi-séance, dans le sillage du cours du brut qui a grimpé après une attaque contre des tankers en mer d’Oman: le Dow Jones Industrial Average progressait vers 16H45 GMT de 0,28% à 26.076,68 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,55% à 7.835,30 points, et l’indice élargi S&P 500 de 0,22% à 2.886,12 points.

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,11%.

La Bourse de Paris a terminé à l’équilibre (+0,01%), à 5.375,63 points. Une partie des valeurs pétrolières ont progressé dans le sillage des cours du brut comme TechnipFMC (+2,09% à 20,05 euros) ou CGG (+1,72% à 1,54 euro) mais Total a fait du surplace (+0,06% à 46,98 euros).

A Francfort, le Dax a progressé de 0,44% pour finir à 12.169,05 points. Volkswagen a terminé en progression de 0,31% à 142,80 euros. Les négociations entre Volkswagen et Ford pour coopérer sur la voiture électrique et autonome «sont proches de la conclusion», a indiqué jeudi le patron du constructeur allemand, Herbert Diess.

La Bourse de Londres a terminé quasi stable (0,01%), l’indice FTSE-100 des principales valeurs terminant à 7.368,57 points. Morrison (2,15% à 199,45 pence) a profité de l’annonce de l’extension de son partenariat au Royaume-Uni avec le géant américain du commerce en ligne Amazon.

Les autres principales places européennes ont terminé en ordre dispersé: la Bourse de Milan (+0,82% à 20.631 points) et le PSI-20 portugais (+0,29% à 5.194,08 points) ont terminé en hausse.

La Bourse suisse a terminé à l’équilibre (+0,02% à 9.861,83 points), après avoir franchi dans la journée la barre des 9.900 points. A Madrid, l’index IBEX 35 a pris 0,09% à 9.247,10 points.

L’indice AEX des principales valeurs de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en baisse (-0,05% à 555,85 points), comme le Bel-20 de Bruxelles (-0,25% à 3.492,15 points).

A lire aussi...