Les Bourses européennes en ordre dispersé en attendant la BCE

AWP

1 minutes de lecture

L'Eurostoxx 50 à gagné 0,22%.

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi, partagées entre tonalité accommodante adoptée par les banques centrales et inquiétude concernant les tensions commerciales, avant une réunion de la BCE jeudi. «Le fait que les banques centrales se montrent très présentes contrebalance les risques macroéconomiques sur un marché par ailleurs toujours focalisé sur les tensions commerciales», a souligné auprès de l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France. «Le président de la Réserve fédérale américaine s’est ainsi montré très accommodant mardi au moment où le marché se demande si l’économie est en train de ralentir», a-t-il ajouté.

Les investisseurs attendent aussi d’être rassurés par la Banque centrale européenne qui se réunit jeudi et devrait détailler ses nouveaux prêts géants aux banques. Selon M. Baradez, «le marché essaie d’acheter, mais reste prudent malgré tout», d’autant que «certains indicateurs publiés au cours de la séance ont alimenté les questions», comme les stocks hebdomadaires de pétrole aux États-Unis ou les créations d’emplois dans le privé. A New York, les indices évoluaient dans le vert à la mi-séance, dans la lancée de la veille: vers 16H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,57%, à 25.474,37 points, le Nasdaq de 0,31%, à 7.550,70 points et le S&P 500 de 0,39%, à 2.814,33 points.

L’Eurostoxx 50 à gagné 0,22%.

La Bourse de Paris a fini en légère hausse, gagnant 0,45% pour clôturer à 5.292 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,3 milliards d’euros. Wordline a été porté (+7,20% à 58,05 euros) par un relèvement de sa recommandation à «acheter» contre «neutre» auparavant par Goldman Sachs, comme Dassault Aviation (+5,01% à 1.195 euros). Bourbon a été galvanisé (+9,55% à 1,95 euro) par l’annonce du dépôt, par ses principaux créanciers, d’une offre de restructuration financière impliquant la conversion de plus de la moitié de sa dette en capital.

A Francfort, l’indice Dax a fini quasiment à l’équilibre, gagnant 0,08% sur la séance pour finir à 11.980,81 points. Le secteur automobile, très demandé la veille, a reculé: BMW a cédé 0,65% à 63,02 euros, Daimler 1,30% à 48,05 euros et Volkswagen 1,30% à 142,78 euros. Ce dernier a détaillé mercredi un plan d’économies légèrement moins vaste que prévu.

La Bourse de Londres a également terminé proche de l’équilibre (+0,08%), l’indice FTSE-100 terminant à 7.220,22 points. Le secteur pétrolier a souffert en raison du fort repli des cours du brut dans la foulée d’un bond des stocks américains. BP a perdu 1,29% à 537,60 pence et Royal Dutch Shell (action «B») a grignoté 0,10% à 2.481,50 pence.

Ailleurs en Europe, la Bourse de Milan a perdu 0,36%, à 20.156 points, tout comme Madrid, à 9.150,50 points, et Bruxelles 0,11%, à 3.454,50 points.

En revanche, la Bourse suisse a fini en hausse de 1,06%, à 9.658,62 points, comme l’indice AEX d’Amsterdam (+0,46%, à 543,64 points) et le PSI 20 de Lisbonne (+0,20%, à 5.082,97 points).

A lire aussi...