Bonds Europe: marché en ordre dispersé

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a légèrement progressé, à -0,18% contre -0,21% mercredi à la clôture.

Le marché de la dette a évolué en ordre dispersé jeudi, l’attention des investisseurs restant concentrée sur les derniers développements géopolitiques au Moyen-Orient.

«A la suite des déclarations de Donald Trump hier (mercredi) soir, les inquiétudes sont un peu moins vives quant à un conflit potentiel au Moyen-Orient. Les investisseurs observent avant tout», a relevé auprès de l’AFP Henrietta Pacquement, responsable obligataire chez Wells Fargo AM.

Le président américain a joué la carte de l’apaisement après des tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak, qui n’ont pas fait de victime.

S’il a annoncé l’imposition immédiate de nouvelles sanctions économiques contre la République islamique, Donald Trump n’a pas évoqué de réponse militaire, éloignant pour l’heure le spectre d’une escalade, même si la tension reste palpable et de nombreuses questions en suspens.

Les statistiques du jour n’ont pas fourni de catalyseur sur un marché par ailleurs largement occupé par les émissions de dette, a noté Mme Pacquement.

Le début de l’année est généralement assez riche en opérations. La France a, par exemple, emprunté 9,497 milliards d’euros à long terme jeudi.

Côté statistiques, la production industrielle allemande a rebondi en novembre et, en Chine, les prix à la consommation ont continué à augmenter le mois dernier.

«L’Italie a connu une petite détente» mais, concernant ce pays, les investisseurs attendent surtout de voir quel sera le résultat des élections régionales fin janvier, a souligné l’experte de Wells Fargo AM.

Fin octobre, la Ligue (extrême-droite) de Matteo Salvini a remporté, de façon inattendue, l’Ombrie, une région à gauche depuis plus de 50 ans.

Depuis, l’ex-ministre de l’Intérieur mène campagne tambour battant et affirme vouloir conquérir une à une les régions pour provoquer la chute de la nouvelle coalition au pouvoir, formée du M5S et du Parti démocrate (centre-gauche), et obtenir un scrutin législatif anticipé.

Les régionales sont prévues le 26 janvier.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a légèrement progressé, à -0,18% contre -0,21% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi le même mouvement, à 0,06% contre 0,05%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,45% contre 0,43%, tandis que celui de l’Italie a reflué, à 1,37% contre 1,41%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt de même échéance a terminé à 0,82%, contre 0,81%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans bougeait peu, à 1,89% contre 1,87%, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,37% comme 2,36%. Celui à deux ans s’établissait à 1,59%, contre 1,58%.

A lire aussi...