Bonds Europe: le mouvement de hausse se poursuit

AWP

1 minutes de lecture

Le taux allemand à dix ans a légèrement progressé, à -0,239% contre -0,254% mercredi soir.

Les taux d’emprunts obligataires ont continué de monter un peu jeudi, un mouvement lié à la très bonne performance de fin d’année des actifs risqués et caractérisé par une désaffection des investisseurs pour les obligations souveraines.

«Le mouvement haussier se poursuit, alimenté par des éléments rassurants sur la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et l’élection britannique avec la forte majorité de Boris Johnson», observe Guillaume Truttmann, gérant obligataire chez Meeschaert Asset Management.

Ce mouvement confirme, selon lui, «une fin d’année vraiment à l’opposé du début d’année, qui avait enregistré une forte baisse des taux».

Le rythme de l’année sur le marché obligataire s’est fait en deux temps avec une forte baisse des taux jusqu’à fin août puis une remontée généralisée en zone euro et aux Etats-Unis.

La séance du jour a été calme à l’aube des fêtes de fin d’année, qui s’accompagnent d’une diminution des volumes sur les marchés financiers et d’une réduction du flux d’actualité économique.

Toutefois, «deux publications économiques aux Etats-Unis ont eu tendance à atténuer le mouvement haussier sur les taux» en milieu d’après-midi, a détaillé M. Truttmann.

Il s’agit de «l’indice de la Fed de Philadelphie pour décembre, un indicateur avancé d’activité, qui est ressorti inférieur aux attentes» et des «nouvelles demandes hebdomadaires d’allocation chômage aux Etats-Unis, supérieures aux attentes», à 234.000 pour la deuxième semaine de décembre.

Par ailleurs, la Banque d’Angleterre (BoE) n’a pas créé de surprise en maintenant son taux d’intérêt directeur à quelques semaines du Brexit, tandis que l’incertitude autour du processus de sortie de l’Union européenne continue d’inquiéter.

Fait notable en revanche, les autorités financières britanniques ont annoncé jeudi enquêter sur des révélations selon lesquelles des investisseurs ont eu accès à des informations privilégiées émanant de la BoE.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux allemand à dix ans a légèrement progressé, à -0,239% contre -0,254% mercredi soir à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France, installé en territoire positif depuis plusieurs séances, est monté dans la même proportion, à 0,059% contre 0,047%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,440% contre 0,421%. Le taux de l’Italie s’est tendu de façon plus marquée, à 1,378% contre 1,334%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans a avancé, à 0,799% contre 0,772%.

Aux Etats-Unis, le taux à dix ans bougeait peu, à 1,908% contre 1,916% mercredi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,344% contre 2,347%. Celui à deux ans s’établissait à 1,614%, contre 1,628%.

A lire aussi...