La disponibilité de bureaux au plus bas depuis 8 ans

Communiqué, CBRE

1 minutes de lecture

Les surfaces de bureaux disponibles dans les principales villes n’ont représenté plus que 491'000 m2 en décembre 2019 contre 568'000 m2 l'année dernière.

Sur les cinq plus grands marchés de bureaux en Suisse que sont Genève, Lausanne, Zurich, Berne et Bâle, la disponibilité des surfaces de bureaux a encore diminué au second semestre 2019 compte tenu d’une conjoncture économique positive et d’une baisse des livraisons de nouveaux immeubles.

Ainsi, les surfaces de bureaux disponibles dans les principales villes n’ont représenté plus que 491'000 m2 en décembre 2019 contre 568'000 m2 l'année dernière. Il s’agit du chiffre le plus bas depuis 2011, avant que la vague de consolidation du secteur financier n'ait entraîné une hausse des taux de vacance. Sur l’ensemble des cinq villes, le taux de disponibilité s’établit désormais à seulement 2,9%, entraînant une croissance progressive des loyers dans le segment supérieur du marché.

En dehors du centre des agglomérations, les taux de disponibilité restent élevés. Toutefois, les locataires à la recherche de grands espaces, ne trouvant plus d’options adaptées dans les centres-villes, contribuent à l'absorption progressive des nouveaux immeubles en périphérie des villes.

Polarisation du marché genevois

Le taux de disponibilité à Genève s’est nettement réduit au cours des douze derniers mois, passant de 4,8% fin 2018 à 4,1% fin 2019. Une rareté de l’offre disponible se profile dans la cité de Calvin, en particulier pour les utilisateurs à la recherche de grandes surfaces de bureaux. Au contraire dans le reste de l’agglomération, l’offre est toujours plus abondante d’un semestre à l’autre, avec un taux de disponibilité dépassant désormais le seuil des 10%. La répartition géographique inégale de l’offre future et la mise en service du Léman Express devrait renforcer cette polarisation du marché à l’avenir.

Même constat dans la région de Lausanne, où la capitale vaudoise, reflétant un taux de disponibilité de 2,7%, connaît un manque croissant d’offre de bureaux notamment au centre et au sud de la ville. L’Ouest Lausannois concentre la majorité des projets en développement, qui pourraient faire figure de solutions alternatives pour les locataires face à la pénurie d’offres adaptées à Lausanne même.

Hausse de l'offre de bureaux à Bâle

Tandis que l'offre de bureaux à Zürich et à Berne s’est réduite respectivement de 56'000 m2 et de 18'000 m2 en 2019, Bâle a vu son offre croître de 22'000 m2. Ces évolutions ont porté les taux de disponibilité à 3,3% à Bâle, à 2,7% à Zurich et à 2,0% à Berne. Le dynamisme du secteur des TIC et des opérateurs de bureaux flexibles a favorisé de bons taux d'absorption.

En revanche dans la vallée de la Limmat et dans la zone aéroportuaire de Zurich, le taux de disponibilité a continué à augmenter de 12,3% à 15,4%. Totalisant 214'000 m2, ces secteurs disposent de plus de surfaces de bureaux disponibles que l'ensemble de la ville de Zurich avec 206'000 m2. Grâce au ralentissement anticipé de l'activité de construction neuve, les taux de vacance devraient diminuer à moyen terme.

Les études CBRE «MarketView Snapshot» ci-dessous détaillent les tendances qui ont porté les marchés de bureaux dans les principales villes suisses:

Genève
Lausanne
Bâle
Zurich
Berne

A lire aussi...