UBS: Sergio Ermotti n’exclut rien en matière de fusions-acquisitions

AWP

1 minutes de lecture

Ces propos interviennent après des rumeurs faisant état de discussions avec DWS, filiale de Deutsche Bank spécialisée dans la gestion d’actifs.

La grande banque UBS garde toutes les options sur la table en matière de croissance externe. Le directeur général Sergio Ermotti envisage toutes les solutions, à savoir des fusions, des acquisitions, sans oublier des désinvestissements. «Actuellement, tout est discuté. Rien n’est exclu», a-t-il affirmé lundi dans une interview à Bloomberg.

Ces propos interviennent après des rumeurs, relayées en avril par la presse financière, faisant état de discussions entre le numéro un bancaire helvétique et DWS, filiale de Deutsche Bank spécialisée dans la gestion d’actifs. Les deux entités auraient négocié une fusion, ce que M. Ermotti n’a jamais démenti formellement.

Face aux faibles performances de la division de banque d’affaires, UBS souhaite réduire les coûts. Les mesures d’austérité ne sauraient toutefois se limiter à un seul domaine, selon Sergio Ermotti. «Il ne s’agit pas uniquement d’un problème lié à la banque d’affaires. C’est un problème général», a-t-il affirmé.

Aucune activité ne sera épargnée. «Nous pouvons faire mieux et nous ferons encore davantage pour nous adapter aux conditions du marchés», a expliqué le patron du géant zurichois. La direction d’UBS est «obnubilée» par la question des coûts.

La grande banque procède actuellement à l’élaboration de son plan stratégique pour ces trois prochaines années. Les mesures d’économies devraient figurer parmi les éléments centraux.

A lire aussi...