Julius Baer songe à céder des affaires en Amérique latine

AWP

1 minutes de lecture

Le Venezuela serait au centre des discussions, selon un article de la publication Citywire Americas. La banque s’est refusée à tout commentaire.

Le gestionnaire d’actifs Julius Baer songerait à céder au groupe bancaire espagnol Santander une partie de ses affaires en Amérique latine. Le Venezuela serait au centre des discussions, selon un article de la publication Citywire Americas. La banque s’est refusée à tout commentaire.

L’établissement zurichois avait auparavant déjà expliqué qu’il comptait se concentrer sur des pays comme le Brésil, où il a réalisé une acquisition cette année, ainsi que d’autres pays bien déterminés. Julius Bär restera présent en Amérique Latine, a souligné mercredi une porte-parole de l’établissement.

Les affaires de la banque au Venezuela sont sous les feux des projecteurs depuis plusieurs semaines. Un ancien collaborateur de Julius Bär a été condamné à dix ans de prison aux Etats-Unis. Il a été jugé dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent en relation avec la société étatique vénézuélienne Petróleos de Venezuela (PDVSA).

L’intéressé, qui a quitté la banque fin mai, est un ressortissant allemand domicilié au Panama, avait indiqué la justice américaine.

Julius Bär avait indiqué en août dernier mener une enquête interne en relation avec cette affaire, assurant au passage collaborer étroitement avec les autorités compétentes.

A lire aussi...