Tokyo en nette progression malgré les tensions commerciales

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,37%, et l’indice élargi Topix a avancé de 1,46%.

La Bourse de Tokyo a clôturé en nette progression lundi malgré les tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs partenaires, les investisseurs saluant des statistiques américaines positives et la confirmation d’un sommet Trump-Kim le 12 juin à Singapour.

A l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,37% (+304,59 points) à 22.475,94 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a avancé de 1,46% (+25,52 points) à 1.774,69 points.

Sur le volet des changes, le dollar est remonté à 109,65 yens, contre 109,12 yens vendredi à la clôture, et l’euro à 128,13 yens, contre 127,41 yens, des mouvements favorables à l’achat de titres de groupes exportateurs.

La place tokyoïte a d’emblée démarré sur une note positive grâce à la publication en fin de semaine dernière aux Etats-Unis d’indicateurs encourageants sur l’emploi et l’activité manufacturière.

«Ces chiffres confirment que l’économie américaine continue à être solide», a commenté pour l’agence Bloomberg Shoji Hirakawa, analyste de l’institut de recherche Tokai Tokyo.

La confirmation par le président américain Donald Trump de la tenue prochaine d’un sommet historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a aussi rassuré les donneurs d’ordres. «Les discussions en vue d’une dénucléarisation (de la Corée du Nord) vont continuer, apportant un sentiment de soulagement aux marchés», a souligné M. Hirakawa.

Nintendo décroche encore

Sur le front des valeurs, le secteur automobile a été particulièrement en forme: Nissan a augmenté de 1,99% à 1.098,5 yens et Honda de 2,39% à 3.549 yens.

Toyota a fait mieux encore en grimpant de 3,91% à 7.401 yens, dopé par le relèvement de recommandation d’une maison de courtage. Le constructeur a par ailleurs annoncé un accord avec l’équipementier Denso pour rapprocher leurs activités de composants électroniques, une initiative qui a provoqué un envol de l’action Denso de 4,83% à 5.621 yens.

Dans les technologies, le pionnier du jeu vidéo Nintendo a dévissé de 6,31% à 40.470 yens sans raison évidente. Il avait déjà perdu 4% vendredi après avoir bondi au cours des précédentes séances grâce à l’annonce du lancement de jeux Pokemon pour sa console hybride Switch (portable et de salon).

Il a fait figure d’exception dans un secteur électronique bien orienté, à l’image de Sony (+3,04% à 5.319 yens), Panasonic (+1,43% à 1.524,5 yens) ou encore Olympus (+5,35% à 4.230 yens).

Enfin, Toshiba a décliné de 1,32% à 299 yens. Le conglomérat industriel a bouclé vendredi la vente de sa filiale de puces mémoires, Toshiba Memory, à un consortium mené par le fonds américain Bain Capital pour 2.300 milliards de yens (18 milliards d’euros).

Les dirigeants de la société ont dit lundi prévoir de gros investissements et espérer entrer en Bourse dans quelques années.