Les frets secs se reprennent, les pétroliers à la peine

AWP

1 minutes de lecture

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé à 549 points vendredi dernier, contre 563 points sept jours auparavant.

Les prix des transports de matières premières sèches ont grimpé la semaine dernière tandis que les taux des pétroliers ont souffert de la faiblesse des prix du pétrole.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 549 points vendredi, contre 563 points sept jours auparavant.

L’indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fioul lourd, a fini vendredi à 754 points contre 781 points la semaine précédente.

Les prix des pétroliers ont profité ces dernières semaines de la bonne santé des cours du pétrole, mais alors que l’Arabie saoudite et la Russie envisagent d’augmenter leur production, les prix du brut ont flanché la semaine dernière.

«Des prix du pétrole plus bas mettraient la pression sur les taux que peuvent demander les pétroliers», ont résumé les analystes de Eastport Maritime.

«Ce qui nous inquiète le plus est de voir que le secteur financier prête moins d’argent aux producteurs et aux transporteurs», ont commenté les courtiers de Marex Spectron, qui se disent eux aussi pessimistes sur les perspectives du secteur.

«Les prix vont cependant profiter d’un manque de navires disponibles à moyen terme», ont-ils complété.

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.) a fini vendredi à 1.156 points, contre 1.077 points une semaine auparavant.

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires «Capesize», forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 1.602 points contre 1.395 points une semaine auparavant.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie «Panamax» a terminé en baisse/hausse vendredi à 1.192 points, contre 1.187 points une semaine auparavant.