Suivi de AXA par Bordier

Loïc Bhend, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

Les affaires «historiques» du groupe sont ressorties 2% supérieures aux attentes, avec un ratio combiné de 96,4% contre 96,8% attendus. Et la tendance y reste favorable.

AXA publie ce matin des résultats 2019 largement en ligne, avec un bénéfice sous-jacent de 6,45 milliards d'euros, 1% supérieur aux attentes. Mais cela masque des disparités dans les divisions et un résultat de XL décevant.

Les affaires «historiques» du groupe sont ressorties 2% supérieures aux attentes, avec un ratio combiné de 96,4% contre 96,8% attendus. Et la tendance y reste favorable.

Mais l’attention des marchés est concentrée sur la division AXA XL, dont le résultat, à 507 millions d'euros, a manqué les attentes de 8%. C’est principalement dû à une sinistralité plus élevée qu’attendue dans les affaires responsabilité civile. Et, malgré des hausses de prix de l’ordre de 8% pour 2020, le management a réduit de 200 millions d'euros l’objectif de bénéfice de la division à 1,2 milliard d'euros, pour intégrer le coût de nouvelles couvertures destinées à réduire la volatilité des résultats. C’est une bonne idée, mais malheureu-sement plutôt coûteuse...

Le ratio de solvabilité Solvency II ressort à 198%, un point supérieur aux attentes et le dividende, à 1,43 euro, en ligne avec les attentes. La qualité du bilan continue de s’améliorer, avec un objectif d’augmenter ce ratio de 10-12 points en 2020, 3 milliards d'euros de cash accumulés dans la hol-ding et un taux d’endettement qui continue de baisser.

Au final, des résultats dans l’ensemble satisfaisants et une division XL dont la restructuration est en cours, même si c’est un peu moins rapide qu’espéré. La bonne dynamique des affaires non-XL permettra en réalité de compenser cette déception.

A lire aussi...