Un tournant dans la mondialisation? – Perspectives placements de Raiffeisen

Matthias Geissbühler & Oliver Hackel, Raiffeisen

1 minutes de lecture

Les vents contraires augmentent sur le plan politique.

La prospérité mondiale s’est nettement améliorée dans l’ensemble, grâce à la vague de mondialisation des deux dernières décennies. Or, force est de constater un changement de cap, en raison des récentes évolutions politiques. Le nombre de nouveaux accords commerciaux a considérablement diminué ces derniers temps; le conflit commercial latent entre les USA et la Chine portant sur l’introduction de nouveaux tarifs douaniers marque un nouveau tournant. Toute escalade aurait des conséquences graves sur l’économie mondiale, en particulier pour la Suisse, qui en serait fortement affectée, étant une petite économie ouverte. Les incertitudes croissances pèsent également sur les marchés financiers et des capitaux, et risqueraient de susciter un pessimisme durable.

Les récentes évolutions politiques et les différends commerciaux entre la Chine et les USA ne sont pas très encourageants pour la Suisse, petite économie ouverte avec un volume d’exportation très élevé. En effet, en 2018, elle a exporté des biens et des marchandises pour une valeur de 233,1 milliards de francs, tout en important à hauteur de 201,8 milliards. A titre de comparaison: notre PIB est de l’ordre d’environ 695 milliards. Le taux d’exportation était ainsi de 33,5% – soit un record absolu. La balance commerciale suisse affiche un excédent significatif depuis des années. Dans cette perspective, seuls des marchés étrangers faciles d’accès et des bonnes relations commerciales garantiront notre prospérité.

 

A lire aussi...