Stimuler les objectifs de développement durable grâce à l'engagement

Andrea Astone, BMO Global Asset Management

2 minutes de lecture

Le secteur financier ne peut être un acteur passif et doit travailler activement aux côtés des entreprises et des gouvernements.

Les objectifs de développement durable (ODD) établissent une feuille de route pour une économie et une société plus durables d'ici 2030. Développés par les Nations Unies, ils ont été approuvés en 2015 par l'ensemble des 193 États membres. Ils s'appuient sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), mais leur portée est plus large et ils présentent une différence essentielle. Alors que les OMD sont axés sur les actions gouvernementales, les ODD invitent toutes les parties prenantes, y compris le secteur financier et les entreprises, à soutenir la mise en œuvre.

Les ODD sont structurés autour de 17 objectifs. Chaque objectif est assorti d'un ensemble de cibles spécifiques, avec un total de 169 cibles pour les 17 objectifs.

Quel rôle pour les investisseurs? 

Le secteur financier ne peut être un acteur passif face aux défis de la durabilité et doit travailler activement aux côtés des entreprises et des gouvernements. Il joue également un rôle crucial dans la réalisation des ODD grâce à sa capacité à canaliser le capital. En outre, la réalisation des ODD présente des perspectives avantageuses en termes de rendements, en fournissant notamment une vision macroéconomique des tendances en matière de durabilité pouvant facilité la réflexion et la prise de décision des investisseurs.

Le lien entre les ODD et l'engagement est l'un des plus directs
permettant aux investisseurs de constater l'impact réel
des mesures qu'ils prennent sur la durabilité. 

A l’image de l'objectif 17 (Partenariats pour la réalisation des objectifs) qui encourage une approche collaborative, les investisseurs se réunissent déjà pour partager sur leur approche et leurs agissements vis-à-vis des ODD. À titre d’exemple, le groupe de travail du PRI intitulé «SDG in Active Ownership Working Group», dont BMO Global Asset Management est un membre actif, examine l'application des ODD à l’attention des actions cotées et des titres à revenu fixe.

Une feuille de route pour l'engagement

Le lien entre les ODD et l'engagement est l'un des plus directs permettant aux investisseurs de constater l'impact réel des mesures qu'ils prennent sur la durabilité. 

Un point de départ est d'établir une base de référence en analysant les liens entre les activités d'engagement existantes et les ODD. Cette analyse est une étape clé pour établir une base de référence et permettre de rendre compte efficacement de la manière dont les actions menées soutiennent les ODD. Les investisseurs peuvent faire un pas supplémentaire en utilisant les ODD comme un moyen de façonner la nature de leur engagement. Pour BMO Global Asset Management, le processus d'analyse des objectifs a contribué à renforcer les demandes et les recommandations aux entreprises, et  permet de faire de plus en plus souvent référence à des objectifs spécifiques dans la communication avec les entreprises.

Un changement de perspective

Les ODD sont emblématiques d'un changement de perspective dans l'industrie financière. Il y a déjà eu beaucoup de progrès grâce à l'investissement responsable depuis que les investisseurs ont réalisé que les questions ESG, auparavant considérées comme purement éthiques, pouvaient se révéler être intéressantes en termes de plus-values en comparaison aux investissements classiques.

Le secteur financier doit assumer une grande responsabilité lorsque l’on considère les possibles conséquences de ses décisions sur l'économie et la société au sens large. Les objectifs du développement durable sont au cœur de cette question et se présentent, dès lors, comme une perspective positive pour cette industrie.