L'euro plus fort que prévu

DWS

1 minute de lecture

Graphique de la semaine de DWS. Si l'on compare l'euro aux autres devises du G10, le tableau n'est pas aussi sombre que certains pourraient le penser.


©Keystone

En août 2022, l'euro est passé sous le seuil de parité avec le dollar américain. La monnaie commune de l'Europe se négocie donc à un niveau aussi bas que celui de 2002(1). En période de taux d'inflation élevés, probablement bientôt à deux chiffres, il s'agit bien sûr d'une évolution particulièrement malvenue.

Les raisons de la faiblesse de l'euro semblent évidentes. En termes simples, l'argent circule vers les monnaies où les taux d'intérêt (réels) les plus élevés peuvent être obtenus. La banque centrale américaine (Fed) a commencé à relever ses taux directeurs beaucoup plus tôt que la BCE. Cela a renforcé l'avantage du dollar américain en termes de taux d'intérêt par rapport à l'euro. En outre, l'invasion de l'Ukraine par la Russie a un impact économique beaucoup plus important sur la zone euro, notamment en raison de la forte dépendance du continent vis-à-vis de l'énergie russe. Un autre argument en faveur du dollar américain est le fait que, ces dernières années, le dollar s'est imposé comme une valeur refuge en période de baisse des prix sur les marchés financiers mondiaux. Par conséquent, la performance négative de cette année a apporté un soutien supplémentaire au dollar.

En résumé, il y a plusieurs raisons pour lesquelles l'euro s'est autant affaibli. Du moins si l'on prend le dollar américain comme référence. Une image un peu plus différenciée apparaît lorsqu'on examine le taux de change de l'euro par rapport aux autres monnaies industrialisées, comme le montre notre graphique de la semaine. Parmi les monnaies du G10, l'euro se situe à peu près au milieu depuis le début de l'année. En août, l'euro était même la deuxième monnaie la plus forte du G10 après le dollar américain. Les monnaies dites de matières premières, comme le dollar australien, ont perdu plus de terrain que l'euro. Le yen japonais, la livre sterling et la couronne suédoise ont été particulièrement faibles.

Pour ce qui est de l'avenir, au cours des prochaines semaines, rien ne semble indiquer un renversement de tendance du taux de change de l'euro par rapport au dollar américain. A l'horizon de 12 mois, cependant, le Dr Xueming Song, stratège en matière de devises chez DWS, s'attend à un nouveau renforcement de l'euro.

Evolution par rapport au dollar américain en août 2022

29/07-31/08/22 ; USD=Dollar américain, EUR=Euro, AUD=Dollar australien, NZD=Dollar néo-zélandais, CAD=Dollar canadien, CHF=Franc suisse, NOK=Couronne norvégienne, JPY=Yen japonais, GBP=Livre britannique, SEK=Couronne suédoise.
Sources: Bloomberg Finance L.P., DWS Investment GmbH au 31/08/2022

 

 

(1) Bloomberg Finance L.P., en date du 06/09/22

A lire aussi...