USA: les promesses de ventes de logements rebondissent

AWP

1 minutes de lecture

L'indicateur des promesses de ventes a progressé de 0,9% par rapport au mois précédent, alors que les analystes misaient sur un léger rebond de 0,2%.

Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont rebondi davantage que prévu en juin, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés lundi.

En données corrigées des variations saisonnières, l'indicateur des promesses de ventes a progressé de 0,9% par rapport au mois précédent, alors que les analystes misaient sur un léger rebond de 0,2%.

Cet indice est un baromètre avancé du marché immobilier puisqu'il se base sur les contrats de cession signés.

Néanmoins les promesses de ventes continuent, pour le sixième mois d'affilée, d'être inférieures à ce qu'elles étaient il y a un an. En juin, elles ont été en retrait de 2,5% par rapport à juin 2017.

Sur le mois, une légère hausse du volume des stocks de maisons à vendre a aidé à la progression des ventes, a noté la NAR.

«L'élan positif que représentent l'accélération de la croissance économique et les embauches soutenues est contrebalancé par les forces négatives de la montée des prix des maisons et des taux d'intérêt des crédits immobiliers», a indiqué Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR.

«Même s'il y a davantage de vendeurs sur le marché, les stocks sont encore en dessous de la norme et ne répondent pas à la demande. En conséquence, les acheteurs potentiels sont découragés par le niveau des prix, ce qui maintient les ventes à un niveau inférieur à celui de l'année dernière», a-t-il expliqué.

Mais la bonne nouvelle est qu'il semble que les stocks de maisons à vendre soient désormais sur la pente ascendante. Pour la première fois depuis trois ans, les stocks sont un peu supérieurs à ce qu'ils étaient il y a un an, a précisé l'association professionnelle.

Pour 2018, la NAR prévoit désormais qu'il se vendra environ 5,46 millions de maisons, soit 1% de moins qu'en 2017.

Le prix médian d'un logement ancien devrait croître de 5,0% après +5,7% en 2017.

A lire aussi...