USA: Lael Brainard plaide pour une réforme du système financier

AWP

1 minutes de lecture

«La crise de mars 2020 met en évidence la nécessité de réformes pour réduire le risque de tensions sur les marchés de financement à court terme», estime la gouverneure de la Fed.

La pandémie a mis en lumière la nécessité de réformer le système financier, afin qu’il soit plus résistant face aux chocs, a estimé lundi une gouverneure de la puissante banque centrale américaine (Réserve fédérale), Lael Brainard, déplorant des «vulnérabilités financières importantes».

«La crise de mars 2020 met en évidence la nécessité de réformes pour réduire le risque (...) de tensions sur les marchés de financement à court terme», a déclaré Lael Brainard lors de la Conférence annuelle des banquiers internationaux, virtuelle cette année.

«Un certain nombre de réformes de bon sens sont nécessaires pour remédier aux vulnérabilités structurelles non résolues sur les marchés de l’intermédiation financière non-bancaire et du financement à court terme», a-t-elle plaidé.

Elle a rappelé la «ruée vers les liquidités», et la débâcle boursière de mars 2020, lorsque l’inexorable progression du COVID-19 à travers le monde laissait entrevoir des dommages économiques importants.

A ce moment-là, «l’action forte et opportune de la Réserve fédérale et des autres autorités financières a été essentielle pour stabiliser les marchés et en restaurer un fonctionnement correct», a-t-elle souligné.

La Fed injecte depuis le mois de mars des liquidités, afin de soutenir le bon fonctionnement du système financier. Depuis juin, elle achète pour 120 milliards de dollars d’actifs par mois, dont 80 milliards de bons du Trésor et 40 milliards de MBS (produits financiers adossés à des prêts immobiliers).

Il est nécessaire, selon elle, «d’instituer des réformes afin que notre système soit plus résilient et mieux à même de résister à une variété de chocs possibles à l’avenir, y compris ceux émanant de l’extérieur du système financier».

A l’inverse, «certaines parties du système financier qui avaient subi une réforme importante suite à la crise financière mondiale (de 2007-2008) sont restées résilientes», a-t-elle relevé.

Lael Brainard, qui avait été nommée à ce poste sous l’administration Obama et est désormais la seule démocrate parmi les sept gouverneurs de la Fed, est une farouche avocate de la régulation du secteur financier. Elle s’était déjà opposée à des dérégulations dans le secteur bancaire.

Son nom avait été évoqué parmi les potentiels secrétaires au Trésor de Joe Biden, mais c’est finalement l’ancienne présidente de la Fed, Janet Yellen, qui a été choisie.

A lire aussi...