USA: l’inflation de janvier déçoit

AWP

1 minutes de lecture

L’indice PCE n’atteint que +0,1% alors que les analystes tablaient sur une hausse des prix de 0,2%.

L’inflation aux Etats-Unis est restée quasi-stable en janvier par rapport à décembre, à +0,1%, un peu inférieure aux attentes des analystes, selon l’indice PCE publié vendredi.

Les analystes attendaient une inflation de 0,2% pour le mois de janvier, alors que l’épidémie de nouveau coronavirus débutait, mais restait alors relativement confinée à la Chine.

Si l’on exclut les prix volatils des secteurs alimentaire et énergétique, l’indicateur de l’inflation dite sous-jacente s’établit également à +0,1%.

L’inflation a été révisée à la hausse pour le mois de décembre, à +0,4% au lieu des +0,3% initialement annoncés.

Sur un an, l’inflation est de 1,7% (+1,6% pour l’inflation sous-jacente), en deçà des 2% que cible la Réserve fédérale américaine (Fed).

L’indice PCE est celui qu’utilise la Fed pour établir sa politique monétaire.

L’autre indice d’évolution des prix, l’indice CPI, fait également état d’une inflation à +0,1% en janvier.

Le ministère du Travail a également publié les revenus des ménages, qui ont augmenté de +0,6% en janvier, plus vite que les dépenses (+0,2%).

Les analystes attendaient des hausses de 0,3% pour les dépenses et de 0,4% pour les revenus.

La hausse des revenus, importante sur ce premier mois de l’année, est liée à un «ajustement annuel du coût de la vie» dans les salaires et pensions, ainsi qu’à des crédits d’impôts, précise le communiqué.

Les voitures neuves, ainsi que l’alimentation et le logement, ont été les principaux postes des dépenses des ménages en janvier.

«Dans un contexte d’incertitudes croissantes, les consommateurs ont été prudents quant à leurs dépenses», selon une note des économistes d’Oxford Economics.

A lire aussi...