Recul des nouvelles immatriculations en novembre

AWP

1 minutes de lecture

Le nombre de voitures neuves mises en circulation en Suisse fléchit de 5,7% par rapport à la même période un an plus tôt.

Près de 22’900 voitures neuves ont été mises en circulation sur les routes suisses au mois de novembre. Malgré un repli de 1384 unités ou 5,7% par rapport à la même période un an plus tôt, le mois sous revue n’a cependant été surpassé en 2020 que par le mois de juin (24’447 nouvelles immatriculations).

Depuis le début de l’année, le marché helvétique compte 207’377 voitures neuves supplémentaires, ce qui représente un recul d’environ 70’000 unités, indique auto-suisse mercredi. «Nous avions espéré pouvoir terminer au moins un mois civil avec une hausse», déplore un porte-parole de la faîtière, cité dans le communiqué, jugeant «peu probable» de voir le marché suisse atteindre cet objectif au vu de la base de comparaison élevée de décembre 2019.

Les ventes du mois de novembre ont été une nouvelle fois marquées par l’engouement suscité auprès du public par les propulsions alternatives - hybride, électrique, à gaz ou à pile à combustible - dont la part de marché a atteint un niveau record de 35,5%. Sur les onze premiers mois de l’année, celle-ci s’inscrit à 26,1%, dont 12,7% de modèles purement électriques ou hybrides rechargeables.

Et le potentiel de ce segment du marché n’est pas épuisé, affirme auto-suisse, citant une étude de l’institut de sondage bernois gfs, selon lequel 62% de la population helvétique est ouverte à l’acquisition d’un véhicule à propulsion alternative, alors que 85% des sondés sont d’avis que ces nouvelles technologies peuvent «contribuer à résoudre le problème climatique», assure le porte-parole d’auto-suisse.

A lire aussi...