Moins d’incertitudes sur l’économie US, selon les membres de la Fed

AWP

1 minutes de lecture

Le compte-rendu de la dernière réunion monétaire remarque une modération de certains des risques. Mais c’était avant que Trump ne relance la guerre commerciale.

Les membres de la Fed ont estimé que de nombreuses incertitudes affectant les perspectives de l’économie américaine et mondiale avaient diminué tout en soulignant la persistance de certains risques, selon le compte-rendu de sa dernière réunion monétaire publié mercredi.

Ces commentaires, relatifs à la réunion des 30 avril et 1er mai, ont toutefois été faits avant que Donald Trump impose une nouvelle hausse des tarifs douaniers sur 200 milliards d’importations en provenance de Chine.

«Un certain nombre de participants ont constaté une modération de certains des risques et incertitudes qui entouraient leurs projections plus tôt cette année», indique le compte-rendu, citant le Brexit et les négociations commerciales.

Le regain de tensions entre les Etats-Unis et la Chine atténue toutefois largement ces propos.

Quelques participants ont aussi noté les difficultés du secteur agricole malmené par les incertitudes commerciales et un peu plus fragilisé après les inondations qui ont frappé le centre du pays.

Lors de sa dernière réunion, la Fed avait de façon unanime laissé ses taux d’intérêt inchangés et réitéré son attitude de «patience» prenant en compte une croissance «solide» de l’économie ainsi qu’une inflation «en déclin».

Sur la hausse des prix, les membres de la Fed «se sont mis d’accord sur le fait de réviser la description de l’inflation pour relever que l’inflation hors alimentation et énergie avait baissé et évoluait désormais en deçà (de l’objectif) des 2%».

Ils ont en outre estimé appropriée une approche «patiente» pour procéder à des éventuels ajustements des taux «pendant un certain temps», en particulier dans un environnement de «croissance économique modérée et de pressions inflationnistes inexistantes». Et ce, même si les conditions économiques mondiales et les conditions financières continuent de s’améliorer.

A lire aussi...