L'euro baisse face au dollar après des indicateurs décevants

AWP

1 minutes de lecture

La devise européenne valait 1,2314 dollar vers 20h30 contre 1,2338 dollar mercredi soir et 1,2242 dollar mardi soir.

Après avoir fortement progressé la veille et en début de matinée, l’euro baissait jeudi face au dollar, à la suite de la publication de données décevantes pour la zone euro et au lendemain d’une réunion de la Fed.

Vers 19h30 GMT (20h30 heure de Paris), l’euro valait 1,2314 dollar contre 1,2338 dollar mercredi à 21H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise, à 129,91 yens pour un euro contre 130,85 yens mercredi soir.

Le billet vert reculait lui aussi face à la monnaie nipponne, à 105,49 yens pour un dollar contre 106,05 yens la veille au soir.

La baisse de l’euro peut s’expliquer par plusieurs facteurs, selon Lee Hardman, analyste chez MUFG.

«Premièrement, la publication du dernier indice PMI (qui mesure la croissance de l’activité) signale que l’économie de la zone euro a perdu un nouvel élan de croissance en mars», a-t-il expliqué.

L’indice PMI composite du cabinet Markit a ainsi reculé à 55,3 points contre 57,1 précédemment, après une première baisse en février.

Ensuite, le rebond du dollar «pourrait simplement signaler que le marché a surréagi hier», à la suite de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), a poursuivi M. Hardman, qui juge que le nombre d’investisseurs qui pariaient sur une hausse de l’euro était très élevé.

Malgré l’annonce d’une hausse de taux d’intérêt d’un quart de point par la Fed, les cambistes avaient été déçus par le maintien d’une prévision d’un total de trois augmentations dans l’année alors que plusieurs tablaient sur quatre.

Une hausse des taux d’intérêt rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif.

«La réaction instinctive de vendre le dollar en raison d’un statu quo sur les prévisions de 2018 (s’est) avérée de courte durée», a noté quant à lui Omer Esiner de Commonwealth FX.

La journée de jeudi a également été marquée par la décision de la Banque d’Angleterre (BoE) de maintenir son taux directeur à 0,5%, comme cela était attendu par le marché.

La BoE n’a donné aucun indice supplémentaire par rapport à février sur un prochain relèvement en mai et les investisseurs n’ont pas fait évoluer leur perspective.

«Etant donné la forte croyance du marché pour une augmentation en mai, le silence de la banque vaut consentement», ont d’ailleurs estimé les analystes de RaboBank.

La monnaie chinoise a fini à 6,3350 yuans pour un dollar contre 6,3232 yuans pour un dollar la veille.

L’once d’or coûtait 1.321,35 dollars au fixing du soir contre 1.321,25 dollars mercredi soir.

Le bitcoin valait 8.581,83 dollars contre 8.895,59 dollars mercredi à 21h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...