L’euro stoppe son avancée face au dollar

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,2255 dollar vers 20h00 contre 1,2335 dollar lundi soir.

Le dollar remontait face à l’euro mardi à l’ouverture d’une réunion de la banque centrale américaine (Fed), les cambistes anticipant une hausse de taux et la possible révision des perspectives économiques et monétaires de l’institution.

Vers 19h00 GMT (20h00 heure de Paris), l’euro valait 1,2255 dollar contre 1,2335 dollar lundi à 22h00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise, à 130,44 yens pour un euro contre 130,88 yens lundi soir.

Le billet vert gagnait du terrain face à la monnaie nipponne, à 106,43 yens pour un dollar contre 106,10 yens la veille au soir.

Le billet vert se trouvait renforcé à l’ouverture de la réunion de la Fed qui doit se terminer mercredi et pour laquelle les marchés anticipent une hausse des taux d’un quart de point, la sixième depuis que l’institution a commencé son programme de resserrement monétaire en 2015, a rappelé Omer Esiner de Commonwealth FX.

Mais l’enjeu principal de cette réunion réside davantage dans les termes qui seront employés par Jerome Powell, dont ce sera la première réunion en tant que gouverneur de la Fed.

«Les investisseurs scruteront de près la déclaration politique et la conférence, à la recherche d’indices pour savoir si la Fed augmentera ses taux trois ou quatre fois cette année», a expliqué Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Selon lui, le billet vert «pourrait être exposé à un risque de baisse si M. Powell se montre moins volontariste qu’attendu».

A l’inverse, «une trajectoire de taux plus raide avec quatre augmentations renforcerait l’attrait du dollar», ont jugé les analystes de Western Union.

L’institution prévoit actuellement trois relèvements en 2018, mais elle pourrait éventuellement envisager une quatrième hausse destinée à éviter la surchauffe de l’économie américaine.

Une hausse des taux rend le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif.

La livre, après s’être renforcée la veille du fait de la conclusion d’un accord sur la période de transition post-Brexit, accusait un peu le coup face au dollar mardi après la publication des chiffres de l’inflation sur un an, qui a reculé à 2,7%.

Selon les analystes de Barclays, ce ralentissement «n’est probablement pas assez important pour modifier les intentions de la Banque d’Angleterre (BoE) sur sa politique monétaire».

La BoE tiendra jeudi une réunion mais le marché ne s’attend pas à un relèvement des taux avant mai.

A 15h30 GMT, la monnaie chinoise a fini à 6,3341 yuans pour un dollar contre 6,3322 yuans pour un dollar lundi à 15h30 GMT.

L’once d’or coûtait 1.311,00 dollars au fixing du soir, contre 1.312,40 dollars la veille.

Le bitcoin valait 8.831,06 dollars contre 8.427,20 dollars lundi à 22h00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...