La livre se replie un peu, le ton monte entre Bruxelles et Londres

AWP

1 minutes de lecture

Vers 18h45, la livre cédait 0,13% face à l’euro, à 89,18 pence pour un euro, et 0,19% face au dollar, à 1,3355 dollar pour une livre.

La livre britannique reculait légèrement jeudi matin face à l’euro et au dollar, lestée par les négociations houleuses entre Bruxelles et Londres sur un accord post-Brexit.

Vers 17H45 GMT (18H45 à Paris), la livre cédait 0,13% face à l’euro, à 89,18 pence pour un euro, et 0,19% face au dollar, à 1,3355 dollar pour une livre.

Le mouvement de la livre «survient alors que (le négociateur en chef de l’Union européenne) Michel Barnier a affirmé que l’UE arrêterait les négociations si le Royaume-Uni refuse tout compromis», a affirmé Connor Campbell, analyste chez Spreadex, citant des informations de presse.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a prévenu mercredi les Britanniques que tout accord commercial post-Brexit devrait respecter le fonctionnement du marché unique européen.

Les cambistes européens s’attendaient par ailleurs à une séance aux volumes réduits en l’absence des investisseurs américains, qui entament jeudi le week-end de Thanksgiving.

«Il faut toujours se méfier de la séance de Thanksgiving, elle manque de direction et si des mouvements forts sont enregistrés, ils risquent d’être annulés lundi», quand les investisseurs institutionnels américains reprendront leurs consoles, a prévenu Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Dans ce contexte, le dollar restait presque stable face à l’euro (-0,06% à 1,1909 dollar).

Le billet vert reste affaibli à plus long terme: l’indice qui le compare aux autres grandes monnaies, le Dollar index, s’est encore rapproché en séance de son plus bas de l’année, atteint début septembre.

La Réserve fédérale américaine (Fed) veut ajuster «assez rapidement» son programme de rachats d’actifs, afin de donner un coup de pouce à la croissance, selon des minutes de sa dernière réunion monétaire publiées mercredi.

A lire aussi...