L’euro remonte face au dollar, l’Italie apaise un peu les esprits

AWP

1 minutes de lecture

La devise européenne valait 1,1696 dollar vers 21h20, contre 1,1659 dollar vendredi soir.

L’euro montait lundi face au dollar, la formation d’un gouvernement en Italie apaisant les esprits et offrant un répit à la monnaie unique qui a lourdement chuté ces dernières semaines face à la devise américaine.

Vers 19H20 GMT (21H20 heure de Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1696 dollar, contre 1,1659 dollar vendredi à 21H00 GMT.

La devise européenne montait face à la monnaie nippone à 128,33 yens, contre 127,72 yens vendredi au soir.

Le dollar avançait face à la devise japonaise à 109,73 yens, contre 109,54 yens vendredi.

«L’euro est dynamisé par un apaisement notable des craintes politiques en Italie», ont observé les analystes de Western Union.

Le premier gouvernement d’alliance entre un jeune mouvement populiste et un parti d’extrême droite a prêté serment vendredi et doit désormais mettre en oeuvre une politique anti-austérité et sécuritaire.

«L’Italie évite au moins de nouvelles élections comme on l’a craint il y a quelques jours, et cela apaise les marchés», a estimé Mazen Issa de TD Securities.

L’euro calmait ainsi la dégringolade subie face au dollar, la devise européenne ayant perdu plus de 3% face à la monnaie américaine sur l’ensemble du mois de mai, le recul mensuel le plus marqué depuis novembre 2016. En avril la chute avait déjà été de 1,99%.

Mais certains observateurs affirmaient que ce mouvement de l’euro ne pourrait être que temporaire.

«Étant donné la récente tendance haussière du dollar, cela pourrait être un simple recul avant une nouvelle appréciation du billet vert», a ainsi estimé Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.

De plus, l’Italie et l’Espagne «pourraient devenir un problème pour Mario Draghi et la Banque centrale européenne (BCE), alors que les appels à réduire le programme de rachat d’actifs (le «QE») se font de plus en plus insistants», a noté James Hughes, analyste pour AxiTrader.

La BCE a indiqué à plusieurs reprises que la normalisation de sa politique monétaire ultra-accommodante, préalable à une future remontée des taux, pourrait intervenir d’ici à la fin de l’année.

Des éléments plus concrets concernant le calendrier sont attendus à la prochaine réunion de l’institution, le 14 juin.

«L’+europhorie+ de l’année dernière est devenue injustifiée», ont poursuivi les analystes ce Commerzbank.

Vendredi, la monnaie unique avait baissé face au dollar après la publication du rapport américain sur l’emploi qui a fait état de fortes créations d’emplois (223.000) en mai et d’un taux de chômage à 3,8%, le niveau le plus bas depuis 18 ans.

Ce rapport «était un nouveau rappel de la bonne performance de l’économie américaine et des raisons qui poussent la banque centrale américaine (Fed) à continuer son resserrement monétaire», a jugé Craig Erlam, analyste pour Oanda.

Vers 19H20 GMT, l’once d’or valait 1.292,81 dollars, contre 1.293,73 dollars vendredi.

La monnaie chinoise a terminé à 6,4080 yuans pour un dollar à 15H30 GMT, contre 6,4204 yuans vendredi.

Le bitcoin valait 7.503,25 dollars, contre 7.437,74 dollars vendredi soir, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

A lire aussi...