Chute de la production économique entre 7% et 11% ce printemps

AWP

1 minutes de lecture

Une équipe de chercheurs de l’Université de Berne est arrivée à cette conclusion en se basant sur la consommation d’électricité.

La production économique en Suisse a chuté entre 7% et 11% au cours du confinement le printemps dernier. Une équipe de chercheurs de l’Université de Berne est arrivée à cette conclusion en se basant sur la consommation d’électricité.

Contrairement à d’autres indicateurs, tels que le PIB, ce chiffre peut être obtenu pratiquement en temps réel, a expliqué Doina Radulescu, professeur associée au Centre de compétence en gestion publique de l’Université de Berne, cité dans un communiqué vendredi.

Les scientifiques se sont appuyés sur les données de la consommation horaire d’énergie, fournies par le gestionnaire de réseau Swissgrid, écrit l’Université de Berne. Ils ont procédé à divers ajustements, en tenant compte des températures extérieures, des jours de la semaine et des jours fériés.

Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que la consommation d’électricité dans toute la Suisse a diminué de 4,6% entre le début du confinement et le premier assouplissement intervenu le 26 avril. Si l’on ne tient compte que des jours ouvrables, la baisse de la consommation d’électricité atteint 7,4%.

«Si nous supposons une relation directe à court terme entre la consommation d’électricité et la production, une baisse de 4,6% de la consommation d’électricité signifie une baisse de la production dans les secteurs de l’industrie, des transports, des services et de l’agriculture d’environ 7%», explique Mme Radulescu.

Les auteurs de l’étude sont partis du principe que les deux tiers de la consommation d’électricité en Suisse peuvent être attribués aux entreprises. Si l’on considère uniquement les jours ouvrables, la baisse de 7,4% de la charge électrique horaire signifie que la production a diminué d’environ 11%.

A lire aussi...