Horlogerie: une éventuelle modification des statistiques inquiète

AWP

1 minutes de lecture

L’éventuelle suppression des données par gamme de prix, inquiète les analystes, car la transparence du secteur en serait affectée.

La Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH) envisage de modifier la présentation des chiffres sur les exportations mensuelles des garde-temps. L’éventuelle suppression des données par gamme de prix, inquiète les analystes, car la transparence du secteur en serait affectée.

Appelé jeudi à se prononcer sur la future présentation des envois à l’étranger des montres, le conseil de la fédération horlogère n’a cependant pas pris de décision et a repoussé le dossier à 2021, a indiqué son président Jean-Daniel Pasche, dans un article publié vendredi par le quotidien Le Temps.

C’est le groupe Swatch qui a demandé à ce que la FH se prononce sur ce sujet, selon les recherches du magazine Bilan, révélées la semaine dernière.

La suppression des données par gamme de prix, publiées chaque mois à côté de l’évolution des différents débouchés, reviendrait à créer davantage d’opacité et compliquerait la tâche des observateurs du marché horloger sans toutefois la rendre impossible, ces données non compilées étant disponibles auprès de l’Administration fédérale des douanes, rappelle Le Temps.

Ces chiffres relèvent notamment qu’entre 2000 et 2019, les volumes de montres à moins de 200 francs (prix à l’exportation, soit 2 à 2,5 fois moins que le prix de vente réel) ont chuté de 49%, en raison notamment de la concurrence des smartwatches, tandis qu’ils ont augmenté dans tous les autres segments, particulièrement au-dessus de 3000 francs (+242%).

Moins de transparence chez Swatch

«S’il n’y a plus de statistiques par gamme de prix, la transparence en sera clairement affectée», affirme l’analyste René Weber de Vontobel.

L’expert de Vontobel ajoute que le conglomérat biennois, contrairement à la plupart des autres acteurs sur le marché, possède des marques sur tous les segments tarifaires: «Le fait d’avoir moins de détails sur certaines gammes réduirait la transparence de Swatch Group envers le public.» Cela ne concerne pas que la marque Swatch, selon lui, mais aussi le milieu de gamme du groupe «où Tissot est de loin l’un des acteurs les plus importants».

Contacté par Le Temps, un porte-parole de Swatch indique cependant «qu’il n’a jamais été question de ne plus communiquer par gamme de prix». La discussion vise selon lui à moderniser la présentation des statistiques «pour mieux correspondre à la réalité et amener davantage de transparence». Mais selon le quotidien, le président de la FH n’écarte pas une suppression des statistiques par segment de prix.

D’autres acteurs actifs sur l’entrée de gamme, comme le propriétaire de Mondaine, Ronnie Bernheim, s’opposent en revanche à une réforme des statistiques de la FH.

A lire aussi...