Baromètre conjoncturel du KOF: la COVID-19 gâche le début de l'année

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Pour la première fois depuis juillet de l'année dernière, il se situe au-dessous de sa moyenne à long terme.

Le baromètre conjoncturel du KOF a fortement baissé en janvier. Pour la première fois depuis juillet de l'année dernière, il se situe au-dessous de sa moyenne à long terme. Après que le baromètre a atteint un sommet temporaire en septembre, la pandémie pèse à nouveau sur l'économie. La COVID-19 est à l'origine de perspectives économiques moroses en ce début d'année.

Le baromètre conjoncturel du KOF est tombé en janvier à 96,5 points et donc au-dessous de sa moyenne à long terme de 100, soit une baisse de 7,6 points par rapport au mois précédent. En décembre, le baromètre se situait encore à 104,1 points (révision de 104,3) et donc au-dessus de la note moyenne. Cette baisse est notamment due au faisceau d'indicateurs de l’hôtellerie et des autres services. Toutefois, les perspectives de l’industrie de transformation, des services financiers et assurantiels ainsi que de la consommation privée sont également moins favorables qu'auparavant. Les perspectives du secteur du bâtiment sont stables, et la demande étrangère pourrait donner une plus forte impulsion.

Dans le secteur manufacturier (industrie de transformation et bâtiment), les indicateurs de presque tous les aspects pertinents pour l'économie s'affaiblissent : par exemple, l'achat de produits intermédiaires, la situation des affaires, les possibilités d'exportation, les commandes en cours et la production. Seuls les indicateurs de la situation concurrentielle nationale et internationale ont connu une évolution sensiblement positive.

Dans l’industrie de transformation, l'électrotechnique, la métallurgie et le textile ainsi que le secteur du papier en particulier ressentent un vent contraire plus vigoureux. Cependant, dans certains domaines, les indicateurs ont évolué positivement. Il s'agit notamment de la construction mécanique, de l'industrie du bois, du verre, de la pierre et de la terre, et des fabricants de produits alimentaires et de boissons.

A lire aussi...