Allemagne: le moral des consommateurs remonte après le choc du coronavirus

AWP

1 minutes de lecture

Avec une progression de 4,2 points par rapport à mai, cela reste néanmoins «la deuxième plus faible valeur jamais enregistrée» pour cet indicateur créé en 1980.

Premiers signes timides d’embellie pour la conjoncture allemande après des semaines moroses du fait de la pandémie: le moral des consommateurs est en train de remonter légèrement.

Il devrait croître à -18,9 points en juin après être tombé en mai à son plus bas historique en chutant de 25 points, selon le baromètre GfK publié mardi.

Avec une progression de 4,2 points par rapport à mai, cela reste néanmoins «la deuxième plus faible valeur jamais enregistrée» pour cet indicateur créé en 1980, note l’institut dans un communiqué.

L’attente des consommateurs sur l’évolution de la conjoncture, une des composantes de l’indice, a progressé de 11 points à -10,4 en mai, après deux mois de baisse; la propension à épargner baisse après un bond en avril sur fond d’incertitudes liées au virus.

L’attente sur les revenus remonte également (+13,6 points à -5,7), tout en restant 63 points sous la valeur de mai 2019 sur fond de chômage partiel très répandu.

La propension à consommer progresse en mai de 10,1 points à +5,5, soit 45 points sous ce même mois l’année passée.

«L’ouverture progressive de beaucoup de commerces a certainement contribué à ce que la propension à consommer ne continue pas à baisser et progresse même légèrement», explique Rolf Bürkl, expert du GfK, cité dans un communiqué. «Mais l’inquiétude des consommateurs reste élevée.»

«Ils voient venir une forte récession, la peur de la perte d’emploi reste élevée et cela s’avère être, à côté des baisses de revenu, un important frein à la consommation», note-t-il.

L’étude se fonde sur près de 2.000 entretiens réalisés entre le 6 et le 18 mai.

A lire aussi...