Coronavirus: vague de rachats d’actions parmi les cadres

AWP

1 minutes de lecture

Du 1er au 25 mars, plus de 360 annonces de transactions de la direction ont été reçues par SIX Exchange Regulation. Un bond de 60%!

Les membres des conseils d’administration et de la direction d’entreprises suisses utilisent la crise du coronavirus pour racheter des actions, alors que les cours ont largement perdu du terrain en Bourse.

Du 1er au 25 mars, plus de 360 annonces de transactions de la direction ont été reçues par le régulateur de la Bourse suisse SIX Exchange Regulation. Il s’agit d’un bond de 60% par rapport à la même période l’an dernier.

Au total, les cadres ont négocié 29 millions de titres d’entreprises, contre 1,1 million à la même époque l’an passé, selon une analyse des données effectuée par AWP.

En tout, 88% des titres négociés sont des actions achetées par les conseils d’administration, les membres de la direction ou les directeurs généraux eux-mêmes. D’habitude, achats et ventes sont équilibrés.

Principaux achats chez Swatch

Les dirigeants semblent profiter de la chute des cours pour accroître la possession de leurs parts dans les sociétés. Dans pas moins de 22 des entreprises suisses cotées, un volume d’achat d’actions de plus d’un million de francs a été recensé en mars.

Chez Swatch, les membres exécutifs de la direction de Swatch ont acquis en onze transactions près d’un million d’actions nominatives d’une valeur de 37,05 millions de francs et près de 740’000 actions au porteur d’un volume de 128,2 millions de francs. Cela représente 3,4% des droits de vote. Il s’agirait des membres de la famille Hayek.

Au sein de la banque privée EFG International, un ou plusieurs membres du conseil s’est ou se sont portés acquéreurs de plus d’un million d’actions de l’entreprise pour un volume dépassant les 25 millions de francs.

Chez Huber+Suhner, le volume atteint presque 250’000 actions de l’entreprise, soit plus de 12 millions de francs ou 1,2% du capital de marché.

A lire aussi...