BX Swiss peu concernée par la fin de l’équivalence boursière

AWP

1 minutes de lecture

La place bernoise n’effectue pas d’opération directe pour le compte de clients étrangers.

La petite soeur de la Bourse suisse, BX Swiss, n’est quasiment pas concernée par la fin de l’équivalence boursière, la place bernoise n’effectuant pas d’opération directe pour le compte de clients étrangers, a indiqué mercredi son directeur général.

Les mesures de sauvegarde mises en place par le Conseil fédéral, en vigueur depuis lundi, n’ont également pas impacté les volumes, a indiqué à AWP Harald Schnabel.

Le prestataire de services financiers et opérateur de la Bourse suisse SIX avait indiqué vendredi suspendre son service «Swiss European Best Bid Offer» (Swiss EBBO), qui permettait d’obtenir des actions européennes. SIX avait également suspendu le négoce de toutes les actions du segment «Sponsored Foreign Shares».

Les deux services pourraient être réactivés très rapidement si l’Union européenne venait à faire machine arrière au sujet de l’équivalence boursière.

Le Département fédéral des finances (DFF) avait annoncé jeudi soir l’activation de mesures visant à protéger l’infrastructure boursière suisse, en raison de l’absence de prolongation d’équivalence de la part de l’Union européenne.