Bonds Europe: le marché de la dette s’assoupit avant les fêtes

AWP

1 minutes de lecture

Le taux allemand à dix ans a légèrement reculé, à -0,298% contre -0,279% lundi soir à la clôture.

Le marché de la dette souveraine s’est assoupi mardi faute d’événements majeurs à l’agenda, les investisseurs se faisant en outre plus rares à l’approche des fêtes de fin d’année.

«Le marché est anesthésié après la volatilité de la semaine dernière. Il n’y a pas beaucoup de mouvement», a indiqué à l’AFP Axel Botte, stratégiste obligataire chez Ostrum AM.

«On est dans une configuration où les taux sans risque évoluent au milieu de leur fourchette et où tout ce qui offre une prime de risque» affiche une meilleure performance, constate-t-il.

En outre, «le marché devient traditionnellement plus creux autour du 15 décembre», souligne M. Botte.

Les taux se sont un peu animés au moment de la publication rassurante des mises en chantier de logements aux Etats-Unis. Celles-ci ont augmenté plus que prévu en novembre et les permis de construire ont atteint un nouveau plus haut depuis mai 2007.

La production industrielle aux Etats-Unis a également augmenté plus que prévu en novembre, avec le retour sur les chaînes de montage des employés de General Motors après une longue grève de cinq semaines.

Alors que la trêve des confiseurs approche, «la seule chose susceptible de faire bouger le marché obligataire serait un manque de liquidités», prévient M. Botte.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a pris les devants la semaine dernière en annonçant une série d’opérations de financement à court terme, qui consistent à injecter des liquidités sur le marché interbancaire en vue de possibles tensions en fin d’année.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux allemand à dix ans a légèrement reculé, à -0,298% contre -0,279% lundi soir à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi la même trajectoire, à -0,001% contre 0,015%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,387% contre 0,414%, et de l’Italie, à 1,269% contre 1,291%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans s’est détendu de façon plus marquée, à 0,758% contre 0,818%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans se stabilisait, à 1,873% contre 1,871% lundi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,300% contre 2,286%. Celui à deux ans suivait la même tendance, à 1,622% contre 1,626%.

A lire aussi...