Bonds Europe: recul des taux long après l’accord commercial

AWP

1 minutes de lecture

Le taux allemand à dix ans a un peu reculé à -0,29% contre -0,27% jeudi soir à la clôture.

Les taux d’emprunt en zone euro se sont un peu détendus vendredi, après la confirmation d’un accord préliminaire sur le commerce sino-américain, la victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni et la réunion de la BCE de la veille.

Les Etats-Unis et la Chine ont annoncé vendredi un accord préliminaire, qui marque une trêve après 19 mois de guerre commerciale féroce à coups de droits de douane punitifs fragilisant l’économie mondiale.

Outre cette annonce qui a fortement réjoui les marchés actions, «les taux sont toujours un peu en train de digérer les propos de Christine Lagarde hier (jeudi)», a commenté pour l’AFP Jean-François Robin, analyste obligataire chez Natixis.

Sans surprise, la Banque centrale européenne (BCE) a opté jeudi pour le statu quo monétaire, sa nouvelle présidente Christine Lagarde faisant état d’une «certaine stabilisation» des données économiques en Europe.

«Ce que les marchés ont retenu, c’est qu’elle semblait un tout petit peu plus optimiste dans sa formulation que ne l’était Mario Draghi lors de sa dernière conférence de presse, ce qui laisse quand même penser que c’est la fin des baisses de taux», a estimé M. Robin.

Plus généralement, «le marché est plutôt confiant (ce vendredi) puisqu’on voit les actions qui remontent et surtout la livre sterling au plus haut depuis 2016» dans le sillage de la victoire de Boris Johnson aux élections législatives britanniques.

Largement plébiscité par les électeurs britanniques, le Premier ministre conservateur Boris Johnson s’est engagé vendredi à tourner pour de bon le dos à l’Union européenne fin janvier et à rassembler un pays meurtri par ses divisions.

Pour autant, «ce n’est pas si évident que ce soit la fin de l’histoire avec le Brexit. Je pense que le fait qu’il y ait une grande majorité en faveur de Johnson va plutôt dans le sens d’un Brexit un peu plus dur», a analysé M. Robin.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux allemand à dix ans a un peu reculé à -0,29% contre -0,27% jeudi soir à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi le même mouvement, à 0,00% contre 0,03%.

Le taux à dix ans de l’Espagne a également un peu baissé, à 0,40% contre 0,44% jeudi, tout comme celui de l’Italie, à 1,25% contre 1,23%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans s’est également détendu à 0,79% contre 0,82%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans s’effritait à 1,82% contre 1,89% jeudi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,24% contre 2,31%. Celui à deux ans s’affichait à 1,60% contre 1,66%.