USA: baisse des mises en chantier de logements en janvier

AWP

1 minutes de lecture

Les mises en chantier de logements privés aux Etats-Unis ont reculé de 3,6% sur un mois en janvier

Les mises en chantier de logements privés aux Etats-Unis ont reculé de 3,6% sur un mois en janvier. Elles n’en sont pas moins restées proches de leur plus haut niveau en 13 ans, atteint le mois précédent, selon les données du département du Commerce publiées mercredi.

Les démarrages de chantiers se sont établis à 1,567 million en rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières, contre 1,626 million en décembre (chiffre révisé à la hausse). C’est toutefois mieux qu’attendu par les analystes, qui tablaient sur 1,390 million.

En décembre, les mises en chantier de logements s’étaient établies à leur niveau le plus élevé depuis novembre 2006. Les mises en chantier de maisons individuelles, qui représentent les deux tiers des constructions privées, sont en recul de 5,9% en janvier par rapport au mois précédent.

En revanche, sur un an, par rapport à janvier 2019, les mises en chantier de logements ont bondi de 21,4%. Autre hausse notable, celle des permis de construire délivrés en janvier, qui grimpent de 9,2% par rapport à décembre, avec 1,551 million de permis, atteignant leur niveau le plus élevé depuis mars 2007. Par rapport à janvier 2019, la hausse est de 17,9%.

Les permis de construire, indicateur avancé du marché immobilier, sont moins sensibles aux variations liées à la météo et aux marges d’erreur. Rubeela Farooqi, chef économiste chez High Frequency Economics (HFE), relève «plus d’éléments montrant que l’activité immobilière est repartie à la hausse».

«Le recul du mois dernier dans les mises en chantier de logements n’est pas inquiétant. Les chiffres de l’immobilier sont dynamiques. C’est la tendance qui importe et celle-ci est clairement à la hausse», a salué pour sa part Lawrence Yun, économiste en chef de l’Association nationale des agents immobiliers (NAR).

«L’augmentation des permis de construire délivrés est également un indicateur positif pour des mises en chantier en croissance dans les mois à venir», a-t-il ajouté, relevant toutefois que la conversion des permis en démarrages de chantier «prend du temps».
 

A lire aussi...