Moins d’accidents annoncés à la Suva en raison de la pandémie

AWP

1 minutes de lecture

La baisse des frais de traitement et des indemnités journalières est toutefois moins marquée que celle des accidents.

Le nombre d’accidents annoncés à la Suva en 2020 a diminué de 10% par rapport à l’année précédente en raison de la pandémie. La baisse des frais de traitement et des indemnités journalières est toutefois moins marquée que celle des accidents.

Le recul du nombre d’accidents s’explique par les restrictions imposées durant la pandémie de coronavirus. Le travail a été réduit et de nombreuses activités de loisirs n’étaient plus possibles, a indiqué mardi la Caisse nationale d’assurance accidents (Suva).

La Suva a enregistré 430’286 accidents et maladies professionnelles en 2020, soit 10% de moins qu’en 2019. Le nombre d’accidents professionnels (165’609) a diminué de 9,8% et celui des non professionnels (248’415) de 10,9%.

Forte baisse à partir de la mi-mars

Les accidents ont «considérablement diminué» durant le semi-confinement à partir de la mi-mars. «Par moments, leur nombre était presque réduit de moitié par rapport à l’année précédente», précise la Suva. Une fois la première vague de la pandémie passée, ils ont à nouveau augmenté entre juillet et septembre pour retrouver le niveau de 2019.

La seconde vague, à partir du mois d’octobre, a entraîné une nouvelle baisse des accidents déclarés. Leur nombre jusqu’à la fin de l’année a été «nettement inférieur» aux valeurs de l’année précédente.

Concernant les accidents professionnels, toutes les branches assurées n’ont pas été affectées de la même manière. Dans les secteurs où l’activité a été réduite en raison des restrictions, une diminution des accidents a été constatée. Le transport aérien a enregistré la plus forte diminution (-54%).

Moins d’accidents de ski et de football

Pour les accidents de loisirs, la fermeture des domaines skiables en mars a entraîné «une chute soudaine» du nombre d’accidents de ski (-22%). Le nombre d’accidents de football a aussi nettement baissé (-37%). Il en va de même pour les autres sports de balle (-32%) et le hockey sur glace (-42%).

Les sorties à vélo n’étant soumises à aucune restriction, les accidents ont augmenté de 21%, notamment en raison de la météo clémente qui a favorisé cette pratique. Il y a aussi eu plus d’accidents de jardinage (+15%) et de bricolage (+9%).

Les premières analyses montrent que la diminution des frais de traitement et des indemnités journalières en 2020 a été moins forte que celle du nombre d’accidents. Cela signifie que les coûts moyens par accident ont augmenté. Il est encore trop tôt pour évaluer le coût des rentes, selon la Suva.

A lire aussi...