Credit Suisse dément un vaste programme de suppressions de postes

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe indique qu’en 2019 et au-delà il continuera d’investir dans des employés hautement qualifiés.

Credit Suisse dément des informations de presse faisant état de centaines de suppressions de postes. L’agence Bloomberg a déclaré que ces coupes étaient envisagées dans le cadre de réductions de coûts.

Les licenciements pourraient commencer cette année et aider la banque à atteindre ses objectifs de coûts pour 2019, ont expliqué à Bloomberg des sources informées. Les activités internationales de gestion de fortune de la banque zurichoise et de la banque universelle suisse seraient probablement touchées.

Pour les années 2019 et 2020, la banque vise des coûts d’exploitation compris entre 16,5 milliards et 17 milliards de francs.

«L’affirmation selon laquelle Credit Suisse étudie la réduction active de centaines d’emplois n’est pas fondée», a déclaré jeudi à AWP un porte-parole du groupe. En 2019 et au-delà, il continuera d’investir dans des employés hautement qualifiés afin d’accroître ses revenus de gestion de patrimoine et de banque d’investissement.

La restructuration, débutée en 2016, doit s’achever cette année. Une journée des investisseurs est attendue le 12 décembre. Des détails sur les résultats de la restructuration sont attendus en 2019.

La direction doit convaincre les investisseurs qu’elle est occupée à vouloir engranger des recettes. La question de la performance de l’action sera aussi discutée.

Vers 14h, CS perdait 1,39% à 12,44 francs. Depuis le début de l’année, elle a perdu 28%.

A lire aussi...