BNP Paribas suspend à son tour son dividende

AWP

1 minutes de lecture

La banque française s’aligne sur les recommandations des superviseurs bancaires européens dans un contexte de lutte contre le coronavirus.

Le groupe bancaire BNP Paribas a annoncé jeudi soir suspendre à son tour le versement d’un dividende à ses actionnaires pour 2019, se conformant ainsi aux recommandations des superviseurs bancaires européens dans un contexte de lutte contre l’épidémie de coronavirus.

«Le conseil d’administration a pris la décision de proposer à l’assemblée générale de ne pas procéder au versement du dividende initialement prévu et d’affecter l’intégralité des sommes correspondantes aux réserves», a fait savoir le groupe dans un communiqué.

La Banque centrale européenne a demandé aux banques de la zone euro de ne pas verser de dividendes ni de racheter d’actions propres tant que dure la pandémie de COVID-19.

Cette recommandation concerne les dividendes dus pour les années 2019 et 2020, et doit s’appliquer «au moins jusqu’au 1er octobre 2020», selon le superviseur.

Les grandes banques européennes se sont montrées majoritairement prêtes à s’y conformer alors que les dégâts économiques profonds engendrés par le coronavirus sont encore difficiles à évaluer.

Dans son communiqué, BNP Paribas précise que «le conseil d’administration pourra, après le 1er octobre et sous réserve du contexte, réunir une assemblée générale afin de procéder à une distribution de réserve pour ses actionnaires, se substituant au dividende».

Parmi les autres banques françaises, Natixis, entité cotée de BPCE, a annoncé dès mardi que le dividende prévu pour 2019 ne serait pas proposé à l’approbation de son assemblée générale en mai. Cette décision pourra être éventuellement reconsidérée après le 1er octobre en vue d’une éventuelle distribution.

Natixis a été imitée par Société Générale, qui a décidé mardi soir de «supprimer toute distribution de dividende au titre de l’exercice 2019».

Crédit Agricole SA, l’entité cotée du groupe bancaire mutualiste, a pour sa part annoncé mercredi qu’il mettait le sien de côté, renvoyant à des décisions à l’automne.

A lire aussi...